Publicité

QUESTION D'ACTU

Enregistrés à l'Ordre

Infirmière agressée à Nantes : 82 signalements en 2015

Un jeune homme de 26 ans a agressé une infirmière à Nantes. En 2015, 82 actes d'agression ont été signalés auprès de l'Ordre des infirmiers.

Infirmière agressée à Nantes : 82 signalements en 2015 SIphotography

  • Publié 26.05.2017 à 17h50
  • |
  • |
  • |
  • |


Une nouvelle agression révèle un peu plus la violence du quotidien des infirmiers. Le 24 mai, une infirmière a été attaquée à Nantes par un jeune homme de 26 ans. Celui-ci s'était présenté au CHU vers 2h45 du matin pour réclamer un traitement pour des problèmes psychiatriques. L'infirmière lui ayant expliqué qu'il ne pouvait recevoir de médicaments avant la consultation d'un médecin, le jeune homme a alors violemment  agressé son interlocutrice, lui assénant un coup de poing, avant de lui donner un violent coup de pied dans la tête alors que l'infirmière de 34 ans était au sol.

Placé en garde à vue, le jeune homme a été déféré au tribunal de grande instance de Nantes. L’infirmière, de son côté, s’est vue octroyer cinq jours d’interruption de travail, suite à ses blessures.

Des coups et blessures fréquents 


Ce n’est pas le coup d’essai de ce patient visiblement mal soigné, qui faisait l’objet de deux fiches de recherche, et qui avait déjà été placé en garde à vue cette semaine pour des dégradations sur un commissariat.
Ce n'est surtout pas une exception pour les infirmiers et les infirmières dont le quotidien est souvent jalonné d'actes violents.
« En 2015, 82 signalements ont été effectués auprès de [l'Ordre], ce qui est indiscutablement inférieur au nombre d’agressions subies par les infirmiers », explique l'ordre des infirmiers sur son site internet. Dans le détail, ces agressions sont principalement des insultes (63 pour l'année 2015), même si les infirmiers déclarent également 23 agressions pour « coups et blessures », et 13 « menaces avec armes ou objets contondants ».

Source : L'Ordre des infirmiers

Des statistiques qui permettent de mettre en évidence que cette profession est particulièrement sujette à la violence et que ses conditions d’exercice s’en trouvent très affectées.

Les statistiques nous apprennent une deuxième chose : ces agressions ont lieu à une écrasante majorité au sein du domicile du patient, bien plus fréquemment que dans un établissement public de santé ou dans le cabinet de l'infirmier.

Source : L'ordre des infirmiers

Si vous êtes infirmiers victimes d'une agression, vous pouvez la déclarer auprès de l'ordre en suivant ce lien.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Regarder l'émission L'Invité santé avec Karim Mameri, secrétaire général
de l'Ordre des infirmiers,  
diffusée le 9 février 2017

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité