Publicité

QUESTION D'ACTU

Avis sur l'euthanasie

Fin de vie: l'Ordre des médecins fait un geste

Dans le débat sur la fin de vie, le conseil de l'Ordre des médecins invoque un devoir d'humanité dans des conditions strictes et très restrictives.

Fin de vie: l\'Ordre des médecins fait un geste SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 14.02.2013 à 19h01
  • |
  • |
  • |
  • |


Des médecins partagés, une loi équilibrée, une mission prudente, le débat sur l’euthanasie progresse à petits pas. Le sondage réalisé auprès du corps médical montre à l’évidence que la question pose un cas de conscience aux praticiens. Entre le devoir d’assistance à une personne qui souffre dans ces derniers instants et la décision ou le geste d’administrer les produits,  les médecins préfèrent rester dans la nuance. Même si la société, émue par des histoires terribles de fin de vie, les incite à trancher. Ni la loi Léonetti, ni la mission Sicard n’ont cédé à cette pression et à l’émotion. L’une comme l’autre ont fait progresser le débat en veillant bien à ne pas l’exposer à une présentation caricaturale.

Dans le texte adopté par son assemblée générale, le conseil de l’Ordre des médecins reste sur  ce registre du « primum non nocere ». D’abord ne pas nuire. Le préalable est clair : « l’interdit fondamental de donner délibérément la mort à autrui (…) ne saurait être transgressé par un médecin agissant seul ».

Néanmoins, par « devoir d’humanité », l’Ordre ouvre la porte  à « une sédation adaptée, profonde et terminale délivrée dans les respect de la dignité ». Et dans certaines circonstances : « sur des requêtes persistantes, lucides et réitérées de la personne, atteinte d’une affection pour laquelle les soins curatifs sont devenus inopérants et les soins palliatifs instaurés ». Compte tenu de ces éléments, il appartiendrait à un collège et « non  à un seul praticien » de prendre la décision médicale. Même rares, souligne le conseil, ces situations « ne peuvent demeurer sans réponde ».

Saisi par le président de la République à la suite de la mission Sicard, le comité national d'éthique apportera la dernière touche à ce débat qui secoue régulièrement l'opinion.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité