Publicité

QUESTION D'ACTU

A la maison et en institut

Epilation définitive : l'Anses alerte sur les effets secondaires nombreux

L'Anses relève des effets indésirables de plus en plus fréquents lors de l'utilisation professionnelle ou à domicile d'appareils d'épilation et de lipolyse.

Epilation définitive : l'Anses alerte sur les effets secondaires nombreux nikolasvn/epictura

  • Publié 20.03.2017 à 18h56
  • |
  • |
  • |
  • |


Les appareils d’épilation définitive et de lipolyse ne sont pas sans danger, alerte un rapport de l'Agence nationale de sécurité sanitaire, alimentation, environnement, travail (Anses). Ces appareils utilisant des lasers ou la lumière pulsée pour éliminer les poils ou la cellulite peuvent provoquer des brûlures, des douleurs ou encore des atteintes oculaires. Des effets indésirables d’autant plus importants à prendre en compte que ces actes sont en constante augmentation aussi bien à la maison que dans les cabinets médicaux et en instituts de beauté, relève l’agence.

Une forte croissance stimulée par la variété des appareils et des technologies déployés sur le marché (laser, ultrasons, radiofréquence, froid…). « Or, hormis pour certains appareils à laser réservés à un usage professionnel, la mise sur le marché des appareils à visée esthétique n’est pas encadrée au regard de leurs effets potentiels sur la santé », indique l’Anses.

Des brûlures parfois graves

Et pourtant, des effets indésirables légers sont systématiquement rapportés dans les études analysées dans le cadre de cette expertise. Concernant les appareils d’épilation, des réactions inflammatoires immédiates et localisées sont observées. Ces inflammations sont de faible intensité et disparaissent rapidement. Des sensations de brûlures pendant la séance sont également signalées. Plus grave, des brûlures cutanées profondes et des brûlures oculaires sont rapportés en cas d’usage inadapté des appareils. Les atteintes des yeux peuvent s’expliquer par le non-port de lunettes protectrices spécifiques.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Pour les appareils à lipolyse ayant pour objectif l’élimination de la cellulite, des inflammations importantes et des douleurs sont les effets secondaires les plus cités. Plus rarement, les usagers rapportent l’apparition de pigmentation, d’acné ou de croûtes en cas d’utilisation de diode laser, de massages mécaniques ou de cryolipolyse (destruction des cellules graisseuse par le froid). S’agissant de cette dernière technique, des rougeurs, des inflammations avec œdème et des douleurs sont immédiatement observées. Mais ces effets régressent rapidement, souligne l’Anses précisant au passage que « les principes de fonctionnement et d’efficacité de certains de ces appareils ne sont pas démontrés ».

 

Mieux informer les usagers

Face à ces effets indésirables, l’Anses « recommande de revoir le cadre réglementaire associé à ces appareils à visée esthétique, notamment en leur appliquant les obligations actuellement associées aux dispositifs médicaux ». Ces exigences devraient permettre de garantir aux usagers « des niveaux d’efficacité et d’innocuité satisfaisants ». L’homologation de ces produits devra également être accompagnée d’une information préalable concernant ces risques d’effets indésirables.

L’Anses préconise également d’évaluer les effets à long terme de ces technologies sur les professionnels qui pratiquent ces actes. A ce jour, la sécurité des dermatologues ou esthéticiennes n’a encore fait l’objet d’aucune évaluation publiée.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité