Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude sur 1 100 hommes

Activité physique : trop de sport tue la libido

Une étude montre un lien entre l’activité sportive et la libido. Des résultats qui pourraient aider les couples qui cherchent à concevoir.

Activité physique : trop de sport tue la libido Rangizzz/epictura

  • Publié 27.02.2017 à 18h42
  • |
  • |
  • |
  • |


L’exercice physique et le sport de chambre sont-ils compatibles ? L’intuition pencherait pour l’affirmative, mais la science dit tout autre chose. Selon une étude publiée dans la revue Medicine and Science in Sports and Exercise, faire trop d’exercice pourrait nuire à la libido des hommes.

Pour parvenir à ce constat, les chercheurs de l’université de Caroline du Nord ont interrogé 1100 hommes adultes sur leurs habitudes sportives et intimes. Parmi eux figuraient des athlètes rompus aux entraînements et compétitions, mais aussi des sportifs amateurs. La plupart pratiquaient du vélo ou de la course à pieds.
 

"Caractéristiques claires"

Les participants ont ainsi été divisés en plusieurs catégories de sportifs, en fonction du temps passé à s’exercer et de l’intensité de l’activité. Leur activité sexuelle a quant à elle été évaluée et classée sous trois formes : « libido relativement élevée », plus modérée, ou légère. Les chercheurs ont ensuite comparé les résultats en fonction de ces classements.

Des « caractéristiques claires » ont ainsi été dégagées. Selon les chercheurs, les hommes qui s’adonnaient à une activité sportive soutenue (en intensité et en durée) étaient plus nombreux à déclarer avoir une faible libido. Au contraire, ceux qui faisaient peu de sport avaient une plus forte libido. Cette relation s’est confirmée même après avoir écarté les possibles biais, tels que l’âge, par exemple.

Hormones sexuelles

Les chercheurs ne sont pas en mesure d’expliquer la nature du lien qu’ils viennent d’établir. Il semble que l’activité physique ait un impact sur les hormones sexuelles, et donc, sur la libido ou sur la fertilité. Ainsi, les femmes très sportives rapportent parfois un dérèglement de leurs cycles menstruels.

« Les spécialistes de la fertilité interrogent souvent les femmes [qui cherchent à concevoir] sur leur pratique sportive. Selon nos données, nous pensons qu’ils devraient aussi interroger les hommes », conclut l’équipe.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité