Publicité

QUESTION D'ACTU

Mediator: les experts de l'Oniam dans le viseur

Mediator: les experts de l\'Oniam dans le viseur DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 04.02.2013 à 18h59
  • |
  • |
  • |
  • |


7500 dossiers déposés, 836 avis rendus dont 64 favorables (7,6%). L’équation fait tousser et les experts chargés d’examiner les dossiers de victimes du Mediator sont dans le collimateur des associations, mais pas seulement.
Ce week-end, le député PS, Gérard Bapt, a demandé la démission collective du collège de l’Office national d’indemnisation des accidents médicaux (Oniam). Outre sa lenteur, son intransigeance dans l’examen des dossiers, le collège se voit également reproché de procéder à des réévaluations de certaines demandes dans un sens négatif. « Ainsi, conteste le Dr Bapt, le doute profite-t-il systématiquement au laboratoire et pas aux patients. Pour Erik Rance, directeur de l’Oniam, une dizaine d’avis mentionnent explicitement la révision, à la hausse ou à la baisse ».  La répartition serait équilibrée, selon l’un des médecins du collège.

Mais d’autres critiques émergent, elles portent cette fois sur la méthode de travail des experts. L’Agence de presse médicale (Apm) révélait la semaine passée que la gravité des valvulopathies était revue sans disposer des échocardiographies d’origine. Difficile, selon le Pr Jean-Luc Monnier, de l’hôpital Henri Mondor à Créteil et membre de la Société française de cardiologie, de requalifier une échocardiographie sans disposer des documents sources.
Pour « mettre fin au déni des faits et au tripotage des dossiers », le mensuel Prescrire en appelle à Marisol Touraine. La revue souhaite un moratoire des travaux du collège.

Dimanche, la ministre de la Santé a simplement indiqué qu’elle demanderait au collège de rééxaminer « dans certaines conditions des cas qui avaient été classés négativement par le passé, au regard des nouvelles études dont on dispose ».

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité