Publicité

QUESTION D'ACTU

Polymélie

Inde : le bébé né avec 4 jambes opéré avec succès

Opéré avec succès de ses deux jambes et d’un pénis surnuméraires, le bébé indien né le 21 janvier dernier est prêt à rentrer chez ses parents, d’après les médecins.

Inde : le bébé né avec 4 jambes opéré avec succès VIMS

  • Publié 11.02.2017 à 14h06
  • |
  • |
  • |
  • |


Une vingtaine de médecins, d’infirmières et de techniciens ont participé à une intervention chirurgicale exceptionnelle. Ils ont opéré un petit garçon né, en Inde, avec quatre jambes et deux pénis. L’équipe est parvenue à retirer les membres surnuméraires. Le nourrisson, maintenant en bonne santé, mais qui n’a toujours pas reçu de prénom, peut maintenant rentrer chez lui.

« L’anatomie du bébé étant atypique, nous avons dû pratiquer de nombreux examens pour l’étudier, et comprendre quelles structures sont communes entre le jumeau parasite et le bébé, avant de pratiquer l’opération, a expliqué à CNN le Dr Sanjay Rao, l’un des chirurgiens pédiatriques qui sont intervenus sur le nouveau-né. Les vaisseaux sanguins devaient être identifiés afin de limiter la perte de sang, et nous avions une grosse quantité de travail préopératoire à effectuer, afin de planifier correctement la procédure. »

 

Le bébé à sa naissance (Capture d'écran/VIMS)

 

L’intervention refusée dans un premier temps

Le 21 janvier dernier, ce bébé pas comme les autres était né à 4h33 du matin au centre médical Dhadeasugure, dans la ville de Raichur (Inde), située au sud de Bombay. Il était venu au monde au cours d’un accouchement tout à fait normal, avaient alors indiqué les médecins.

Mais il souffrait de polymélie. Ce défaut de naissance est dû à la présence, dans les premiers temps de développement embryonnaire de l’enfant, d’un jumeau dans l’utérus de la mère. La croissance du deuxième fœtus stoppe rapidement, sauf pour un ou plusieurs membres, qui finissent attachés au jumeau survivant.

« Pour nous, c’est un don de dieu », avait expliqué Lalitamma, la mère de 23 ans du nouveau né. Avec son mari, Chennabasava, 26 ans, ils avaient refusé dans un premier temps qu’une opération soit envisagée afin de lui retirer les membres surnuméraires. Lalitamma souhaitait qu’il soit élevé exactement dans l’état dans lequel il était né. « Nous sommes pauvres et, de toute manière, nous ne pouvons pas payer le traitement », avait-t-elle ajouté.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Pas un cas isolé

La mère avait finalement accepté qu’il soit transféré vers l’Institut de sciences médicales de Vijayanagara (VIMS) dans la ville proche de Bellary, afin de recevoir des examens plus poussés et d’envisager l’idée d’une chirurgie. « Ce cas représente un véritable défi pour nous », avait alors déclaré le Dr Divakar Gaddi du VIMS.

 

 

Un défi, mais pas une première : il y a un peu plus de deux ans, un bébé était déjà né avec quatre jambes et quatre bras à Baruipur, une ville de l’est de l’Inde. Cette naissance exceptionnelle avait attiré des milliers de personnes, qui l’avaient surnommé « god boy », le garçon-dieu. La police avait même eu du mal à contenir les fidèles venus prier et célébrer la venue au monde du bébé.

 

 

En 2005 encore, une fillette prénommée Lakshmi (du nom d’une déesse), était née dans les mêmes conditions. Deux ans après sa naissance, elle avait été débarrassée de ses membres supplémentaires, suite à une opération qui avait duré plus de 27 heures.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité