Publicité

QUESTION D'ACTU

L'Europe réévalue les pilules de 3e et 4e générations

A la demande de la France, l’Agence européenne du médicament a déterminer s'il faut restreindre l'utilisation de pilules de nouvelles générations aux femmes qui ne peuvent pas prendre d'autres contraceptifs oraux.

L\'Europe réévalue les pilules de 3e et 4e générations GILE MICHEL/SIPA

  • Publié 28.01.2013 à 19h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Le comité de pharmacovigilance de l’Agence européenne du médicament (EMA)  « va  réévaluer les pilules de troisième et quatrième générations, à la demande de la France ». L’EMA  va déterminer « s'il est nécessaire de restreindre l'utilisation de ces médicaments aux femmes qui ne peuvent pas prendre d'autres contraceptifs oraux combinés ».
Cette annonce fait suite à la saisine en janvier dernier par Marisol Touraine. La France demandait à l’Agence Européenne si une restriction des indications en deuxième intention des pilules de nouvelles générations n’était pas nécessaire.
L'EMA devra également déterminer si les notices des produits apportent « la meilleure information possible aux patients et aux médecins pour prendre  les décisions de santé appropriées".

Elle rappelle, en outre qu'il est "bien établi" que les contraceptifs combinés sont associés à un risque "très rare" de thrombo-embolie veineuse. Le risque absolu est "très faible" (entre 20 et 40 cas pour 100.000 femmes par an). précise-t-elle.

L'agence signale qu'il s'agit de la première fois qu'un Etat membre lui demande d'émettre une recommandation européenne en application de la nouvelle législation sur la pharmacovigilance.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité