Publicité

QUESTION D'ACTU

Pilule de 3e génération: l'Ansm et les labos visés par 12 nouvelles plaintes

Pilule de 3e génération: l\'Ansm et les labos visés par 12 nouvelles plaintes AIMO-KOIVISTO/LEHTIKUVA OY/SIPA

  • Publié 24.01.2013 à 18h46
  • |
  • |
  • |
  • |


Le tribunal de Grande instance de Bobigny devrait enregistrer dans les prochains jours 12 nouvelles plaintes de personnes qui s'estiment victimes des pilules de 3e et 4e génération. Elles visent, selon le journal le Monde, les laboratoires fabriquant ces pilules ainsi que l'Agence nationale de sécurité du médicament (Ansm) pour homicide involontaire et atteinte involontaire à l'intégrité de la personne humaine. Ces plaintes ont été déposées par Me Jean-Christophe Coubris, l'avocat de la première plaignante, Marion Larat. 

Onze des plaignantes sont encore en vie. 6 ont subi une embolie pulmonaire, précise le quotidien, 4 un AVC et la 11e une thrombophlébite cérabrale. Elles étaient utilisatrices de pilules de nouvelles générations depuis 3, 6 ou 15 mois.
C'est le père d'une jeune fille décédée à l'âge de 17 ans qui est à l'origine de la dernière plainte. Deux mois après s'être vu prescrire une de ces pilules, elle a fait une embolie pulmonaire fatale. 

Comme il l'indiquait récemment à pourquoidocteur, Me Courbris a confirmé qu'il avait reçu 400 témoignages de femmes qui ont vécu des accidents comparables à ceux des autres plaignantes. Selon l'avocat, une centaine de nouvelles plaintes devrait être déposée à la mi février.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité