Publicité

QUESTION D'ACTU

Aux Etats-Unis

Boissons sucrées : Coca-Cola poursuivi pour avoir menti à la population

Une association a porté plainte contre Coca-Cola et l'American Beverage Association. Elle les accuse d'avoir dissimulé les effets néfastes des boissons sucrées. 

Boissons sucrées : Coca-Cola poursuivi pour avoir menti à la population coloss/epictura

  • Publié 05.01.2017 à 18h41
  • |
  • |
  • |
  • |


Le succès mondial de Coca-Cola aurait-il été dopé par un vaste mensonge sur les méfaits de cette boisson ? Certains le pensent et comptent bien confondre l’entreprise. Praxis Project, association américaine à but non lucratif, reconnue d’utilité publique, a déposé plainte ce mercredi à Oakland (Californie) contre la multinationale et contre l’American Beverage Association (ABA).

Les plaignants leur reprochent d’avoir menti sur la toxicité des boissons sucrées et d’avoir dévoyé la science afin de semer le doute sur ces effets toxiques, en ciblant notamment les enfants pour renouveler leur clientèle. Selon Praxis Project, Coca-Cola et l’ABA ont dissimulé des études mettant en avant l’impact néfaste des boissons sucrées sur la santé (diabète de type 2, obésité, maladies cardiovasculaires…) et ont financé des travaux truffés de conflits d’intérêts.

Stratégie douteuse

L’organisation dénonce notamment les récentes orientations déployées par Coca-Cola pour continuer à vendre d’importants volumes de soda sans souffrir d’une image délétère. De fait, une enquête menée par le New York Time en juillet 2015 montre que la célèbre enseigne investit des sommes colossales dans une nouvelle stratégie de communication autour de la santé.

Le message est simple : pour maintenir un poids sain, faites de l’exercice physique, mais surtout, ne comptez pas les calories contenues dans vos plats et boissons. Il s’agit ainsi d’associer l’obésité à une absence d’activité physique, et non à une consommation excessive de sodas. L’enquête montre également que Coca-Cola a recruté de grands professeurs de médecine pour prêcher ce message dans les plus hautes sphères.

Le procédé, bien connu, a été rodé par les autres industries toxiques, cigarettiers en tête. « Des années 1950 jusqu’aux années 1990, l’industrie du tabac s’est engagée dans une campagne élaborée de désinformation pour semer le doute sur les études établissant un lien entre le tabac et le cancer du poumon et d’autres maladies », explique Praxis Project dans un communiqué. A l’image de l’industrie du tabac, Coca-Cola a besoin de renouveler les rangs de sa clientèle et tente de recruter parmi les plus jeunes ».

Devoir de transparence

Les plaignants exigent que Coca-Cola et l’American Beverage Association rendent publics tous les documents dont ils disposent sur l’impact sanitaire des sodas et boissons sucrées. Ils réclament également que Coca-Cola cesse toute campagne publicitaire visant les enfants de moins de 12 ans.

La plainte survient alors que les fabricants cherchent à entraver les initiatives des Etats qui souhaitent surtaxer les boissons trop sucrées. Le Royaume-Uni est en train d’étudier une telle taxe, en suivant l’exemple de la France, du Mexique et de la Hongrie, ainsi que de quelques villes américaines telles que San Francisco et Chicago.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité