Publicité

QUESTION D'ACTU

218 intoxications

Monoxyde de carbone : trois décès en deux semaines

Le Réseau de surveillance des intoxications au monoxyde de carbone a dénombré trois décès et 218 intoxications, en France, depuis deux semaines.

Monoxyde de carbone : trois décès en deux semaines Hans Splinter/Flickr

  • Publié 05.01.2017 à 11h55
  • |
  • |
  • |
  • |


Les fêtes de fin d’années auront une nouvelle fois été marquées par les intoxications au monoxyde de carbone. Au cours des deux dernières semaines, sept personnes ont été exposées dans un établissement recevant le public à la suite d’une émanation de CO provenant d’une cuisinière à gaz, informe Santé Publique France.

L’accident a eu lieu dans un restaurant en Auvergne-Rhône-Alpes, précise l’agence, qui a également recensé trois décès depuis deux semaines à la suite d’une intoxication domestique au CO, « respectivement en lien avec un poêle à bois en Bourgogne-Franche-Comté, une chaudière en Grand-Est et un barbecue en Centre-val-de-Loire ».

140 hospitalisations

Au total, 60 signalements, exposant 218 personnes dont 140 transportées vers un service d’urgence hospitalier, ont été rapportés depuis deux semaines. Au cours des mêmes semaines de l’année 2015, un nombre d’épisodes équivalent avait exposé 190 personnes, parmi lesquelles 110 avaient été transportées vers un service d’urgence hospitalier.

Ces cas s’ajoutent à ceux que l’agence a recensés depuis le 1er septembre 2016. Ainsi, 467 signalements ont été transmis au système de surveillance, exposant 1 527 personnes. Parmi elles, 995 ont été prises en charge par un service d’urgence hospitalier, 140 dirigées vers un service de médecine hyperbare.

Groupe électrogène, brasero...

L’origine de ces intoxications est connue. Depuis septembre, le système de surveillance, a dénombré 23 épisodes d’intoxication en lien avec l’utilisation inappropriée d’un groupe électrogène (c’est-à-dire en milieu clos), soit davantage que l’année dernière (19 déclarations).

Par ailleurs, 33 épisodes d’intoxication par brasero/barbecue ont été signalés, exposant 128 personnes au monoxyde de carbone. Au cours des deux dernières semaines, on dénombre neuf épisodes dont trois en Ile-de-France. « Pour deux épisodes, l’un en Centre-val-de-Loire et l’autre en Provence-Alpes-Côte-D’azur, l’appareil a été utilisé comme chauffage ».

« Par rapport à la même période de la saison précédente, le nombre d’épisodes d’intoxication est plus élevé en Ile-de-France (83 versus 48), et en Pays-de-la-Loire  (31 versus 12). En revanche, le nombre d’épisodes d’intoxication est plus faible en Occitanie (16 versus 27) et en Auvergne-Rhône-Alpes (35 versus 52). En ce qui concerne les Hauts-de-France, il n’y a pas d’évolution majeure du nombre d’épisodes (71 versus 67) », précise encore l’agence.

Entretenir, surveiller

La direction générale de la santé (DGS) et Santé publique France rappellent les conseils destinés à éviter la survenue d’intoxication au CO. Il convient ainsi de faire vérifier et entretenir les conduits de fumées (par ramonage mécanique), les chaudières, les chauffe-bains, les inserts et les poêles. Les autorités sanitaires recommandent de ne jamais se chauffer avec des appareils non destinés à cet usage (braseros, barbecues), tout comme les groupes électrogènes, qui doivent impérativement être placés à l’extérieur des bâtiments.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité