Publicité

QUESTION D'ACTU

Patient avec une infection chronique

Limoges : un premier implant aux antibiotiques posé avec succès

Pour la première fois au monde, un implant céramique contenant un antibiotique a été implanté sur un patient avec une infection chronique. L'opération a eu lieu à Limoges.

Limoges : un premier implant aux antibiotiques posé avec succès RIEDMILLER/CARO FOTOS/SIPA

  • Publié 03.11.2016 à 13h23
  • |
  • |
  • |
  • |


C'est une première mondiale. Un implant céramique de la société I.CERAM contenant un antibiotique a été implanté sur un patient atteint d’une médiastinite. Et cocorico, cette opération a été réalisée en France. Plus exactement en juin 2016 au CHU de Limoges par le Dr François Bertin.

Dans un communiqué, on apprend que le patient, âgé de 68 ans, diabétique et souffrant d’une bronchite chronique, a développé une médiastinite (infection du médiastin, zone anatomique en arrière du sternum) suite à un quadruple pontage coronarien. Il a ensuite subi plusieurs interventions chirurgicales et a été hospitalisé au sein du CHU de Limoges pendant plus de 10 mois. Des complications l’ont amené à plusieurs reprises en réanimation, notamment un choc septique et un trouble du rythme cardiaque qui a nécessité la mise en place d’un pacemaker.

Un patient avec une infection chronique

Son sternum, qui avait été coupé en deux pour les besoins de la première intervention, n’avait jamais cicatrisé à cause de l’infection. Le patient présentait des complications respiratoires et une plaie béante au niveau du thorax.

Face à la complexité de ce cas, les traitements existants présentaient des risques infectieux trop importants pour intervenir : « Au vu de l’importante fragilité du patient, le modelage de ciment ou les prothèses métalliques présentaient des risques infectieux trop importants. Avec cette intervention, cela me donnait une sécurité supplémentaire par rapport au risque infectieux de cette dernière chirurgie », confie le Dr François Bertin du service de Chirurgie Cardiaque, Thoracique et Vasculaire.

C'est pourquoi la pose d'un implant céramique chargé en gentamicine a ensuite été acceptée par l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM). « La porosité de la céramique a permis un relargage local de la gentamicine au moment de l’implantation. Et cette libération a entraîné la destruction des bactéries sensibles à l’antibiotique qui avaient infecté le site opératoire », décrit le médecin.

Un succès pour le patient 

Le patient est sorti du CHU de Limoges seulement 20 jours après l’intervention, signe d’une bonne récupération post-opératoire. De plus, la plaie du patient était cicatrisée dès la 3ème semaine et il n’y a pas eu de complication infectieuse post-opératoire.

A ce jour, et avec quatre mois de recul clinique, voici le bilan qu'en tire le Dr Bertin : « L'opération a été un succès. Le patient a même retrouvé ses capacités respiratoires initiales et son autonomie fonctionnelle », précise-t-il sur le site de la société I.CERAM.

Les prochaines étapes visées sont l’obtention du marquage CE pour l’implant sternal non-chargé au cours du premier trimestre 2017 et le démarrage d’une étude multicentrique visant à évaluer la survie des patients atteints de médiastinite, traités par l’implantation d’un sternum en biocéramique chargé en gentamicine à mi-2017.



Source : chaîne YouTube du Site I.CERAM

Un gain économique pour le système de santé publique

D’après les données économiques publiques, une journée en chirurgie coûte 1 700 € (1) et une journée en réanimation s’élève à 3 190 € (1). L’hospitalisation du patient, avant l’opération du mois de juin 2016, peut être estimée à 550 000 € (1). La réduction du temps d’hospitalisation par l’utilisation d’un implant céramique chargé est donc un véritable gain médical et financier. 

Cela d'autant plus que les médiastinites surviennent dans 2 % à 3 % des interventions chirurgie cardiaque. Le nombre croissant d’opérations cardiaques entraîne de ce fait une hausse du nombre de complications infectieuses.

(1) Donnes du Centre Hospitalier de Sens - Hôpital de Sens
Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité