Publicité

QUESTION D'ACTU

Nouvelle convention tarifaire

Soins dentaires : Marisol Touraine promet 200 millions d'euros

La ministre de la Santé a annoncé une augmentation des remboursements des soins de routine, ainsi qu'un plafonnement des prix des prothèses. 

Soins dentaires :  Marisol Touraine promet 200 millions d'euros Wavebreakmedia/epictura

  • Publié 26.09.2016 à 15h27
  • |
  • |
  • |
  • |


« Les dentistes, c’est trop cher ». Invitée de l’émission Dimanche politique de France 3, Marisol Touraine, la ministre de la santé, a reconnu que les soins dentaires sont une « préoccupation » pour les Français. Une inégalité d’accès aux soins à laquelle l’Etat s’apprête à répondre : 200 millions d’euros seront consacrés aux remboursements des soins dentaires dans le budget de la Sécurité sociale de 2017.

En plus de cette enveloppe, la ministre souhaite mettre en place « à partir de l'année prochaine, un système dans lequel il y aura un prix maximum pour les prothèses ». Une mesure qui s’inscrirait dans un « plan national pour renforcer l'accessibilité des soins dentaires » évoqué la semaine dernière par la ministre.


Limiter le prix des prothèses

« Pour que les dentistes s'y retrouvent, on va mieux rembourser les soins conservateurs (détartrage, traitement d'une carie ou dévitalisation d’une dent, ndlr) », a-t-elle ajouté à l’antenne de France 3. Des discussions avec ces professionnels ont d’ailleurs déjà démarré la semaine dernière pour établir une nouvelle convention tarifaire. Le directeur de l’Assurance maladie, Nicolas Revel, aurait comme objectif de « réduire le reste à charge des ménages sur les soins dentaires en limitant les dépassements d'honoraires dès 2017 ».

A cette occasion, les syndicats dentistes devraient justement réclamer une hausse significative des ces soins conservateurs, qui selon eux représentent un tiers de leur chiffre d’affaire alors qu’ils occupent deux-tiers de leur activité.


Rapport sévère de la Cour des comptes

Chaque année, le montant des soins bucco-dentaires est estimé à environ 10 milliards d’euros, dont plus de 2 milliards sortiraient directement de la poche des patients, une fois les remboursements de l’Assurance maladie et des mutuelles déduits. Résultat : près de 40 % des Français renoncent à des soins recommandés par le dentiste, faute de prise en charge suffisante.

Une situation inacceptable, selon la Cour des comptes. Dans son rapport rendu public la semaine dernière, les Sages de la rue Cambon ont dénoncé l’état de santé bucco-dentaire « médiocre de la population française ». Pour y remédier, ils recommandent que l’assurance maladie prenne en charge la prévention, les actes légers et d’entretien et que les soins les plus lourds comme l’orthodontie et les prothèses soient pris en charge par les complémentaires de santé.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité