Publicité

QUESTION D'ACTU

Entretien avec Patrick Sichère

Arthrose : "Le traitement va devenir un luxe"

ENTRETIEN – Le traitement de l'arthrose par injection d'acide hyaluronique pourrait être déremboursé. Pour le Dr Patrick Sichère, la prise en charge va devenir "un luxe".

Arthrose : \ starast/epictura

  • Publié 13.09.2016 à 16h42
  • |
  • |
  • |
  • |


L’arsenal thérapeutique de l’arthrose se réduit comme peau de chagrin. Les autorités sanitaires compteraient mettre fin au remboursement de la visco-supplémentation, un traitement par injection d’acide hyaluronique dans l’articulation. Une lettre d’intention en ce sens a été envoyée au mois d’août à destination des laboratoires qui produisent ces solutions. Un coup dur pour les rhumatologues, qui soignent de nombreux patients avec ces dispositifs médicaux. Pour le Dr Patrick Sichère, qui exerce à Paris et au Centre hospitalier de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), cette décision risque de provoquer une médecine à deux vitesses.

Comment accueillez-vous cette décision ?

Patrick Sichère : Je connais bien le dossier puisque j’ai participé à la décision de rembourser le traitement il y a plusieurs années. S’il n’est plus remboursé, toute une tranche de la population ne pourra plus en bénéficier. On risque de renforcer la médecine à deux vitesses. En tant que médecin, cela me choque. Je peux comprendre qu’on baisse le taux de remboursement pour des raisons financières. Mais que le traitement devienne un luxe me semble inacceptable.

Aujourd'hui, quels patients peuvent bénéficier de ce traitement ?

Patrick Sichère : Tous les patients peuvent en bénéficier, sauf s’ils sont sous anticoagulants. Il faut tout de même qu’il reste du cartilage. L’indication la plus efficace reste le genou. La visco-supplémentation fait un peu moins bien dans la hanche et la cheville.

La visco-supplémentation est-elle vraiment efficace ?

Patrick Sichère : À l’heure actuelle, c’est le seul traitement efficace de l’arthrose. On arrive à ne plus voir le patient pendant deux ans, voire plus. L’acide hyaluronique existe naturellement dans le genou, et il disparaît avec l’arthrose. La visco-supplémentation consiste à remettre un équivalent dans l'articulation. On ne comprend pas encore pourquoi, mais les patients sont vraiment soulagés. Plusieurs travaux récents apportent la preuve d’une nette amélioration. L’équipe qui a décidé le déremboursement s’est appuyée sur des travaux insuffisamment convaincants, et plus anciens.

Le déremboursement permettra-t-il vraiment des économies ?

Patrick Sichère : En France, on pose deux fois moins de prothèses qu’en Allemagne grâce à la visco-supplémentation. Les patients consomment moins d’anti-inflammatoires, moins d’antalgiques. Mais elle permet aussi des économies sur le moral, si je puis dire. Quand quelqu’un souffre d’arthrose, il ne peut plus faire d'activité physique, ou même ses courses. C’est aussi une atteinte morale. Avec la visco-supplémentation, on améliore le confort et donc le bien-être, ce qui peut limiter l'apparition d'autres troubles, tels que des dépressions.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité