Publicité

QUESTION D'ACTU

AIDES et Coalition PLUS

Sida : une campagne contre l’épidémie d’indifférence

VIDEO - Alors que la France a décidé de ne pas augmenter sa contribution à la lutte mondiale contre le Sida, des associations lancent une campagne contre l’indifférence.

Sida : une campagne contre l’épidémie d’indifférence nito103/epictura

  • Publié 02.09.2016 à 13h31
  • |
  • |
  • |
  • |


Ne pas oublier ; ne pas s’en moquer. Les associations AIDES et Coalition PLUS lancent une campagne de communication sur le Sida et dénoncent « l’épidémie d’indifférence » qui frappe les populations et leurs dirigeants, en particulier en France. Les associations demandent à chacun d’affirmer ou de réaffirmer leur « séro-solidarité » pour remporter le combat contre cette maladie.

3 300 morts par jour

« Chaque jour dans le monde, l’épidémie de sida tue 3 300 personnes, soit 1,2 million par an, peut-on lire dans un communiqué. Pourtant, les scientifiques et l’ONU ont récemment montré comment éviter ces décès et même comment mettre fin à la pandémie du sida d’ici 2030 ».

Pour ce faire, le coût financier s’élèverait à six milliards d’euros par an supplémentaires, soit 0,01 % du PIB mondial. « Une augmentation à laquelle presque tous les pays riches ont décidé de participer, sauf un : la France de François Hollande, qui se contente de maintenir sa contribution financière », soulignent les associations.

Les Français souhaitent pourtant que leur pays s’engage davantage dans cette lutte, si l’on en croit les résultats d’un sondage IFOP publié en juin dernier et rappelé par AIDES et Coalition PLUS.
 

Séro-solidarité

Pour rappeler les hommes politiques à leurs responsabilités, l’ONG et l’union d’associations lancent une campagne originale. Ses auteurs, l’agence de communication Saatchi & Saatchi, imaginent un scénario inverse à celui qui se dessine aujourd’hui : ce sont les plus riches qui souffrent d’une épidémie et les plus pauvres qui se mobilisent.

« Diffusée sur Youtube, la vidéo annonce l’arrivée d’une nouvelle épidémie sur le continent européen : une épidémie d’indifférence. Sous la forme d’un zapping de flashs info, elle révèle également la solidarité qui se met en place dans le reste du monde (concert à Dakar, recueillement en Inde). En France, on s’inquiète pour le Président Hollande : est-il touché par l’épidémie d’indifférence ? En tout cas, un traitement existe : affirmer sa séro-solidarité », expliquent les associations.


Campagne de lutte contre "l'épidémie d'indifférence" - AIDES / Coalition PLUS

Pour se dépister, il faut ainsi tester sa séro-solidarité, grâce à un « kit de dépistage disponible gratuitement sur demande (contacter le service presse de Coalition PLUS) ». Un échantillon a été envoyé au président François Hollande ainsi qu’à certains candidats à la Primaire à droite et à l’élection présidentielle, afin qu’ils puissent déterminer s’ils sont contaminés par la maladie de l’indifférence.

Interpeller le président

Sur une plateforme de mobilisation dédiée à la campagne, les internautes sont invités à affirmer leur séro-solidarité en envoyant un message au président Hollande. La plateforme de mobilisation est relayée sur plus d’une cinquantaine de sites et applications par des bannières et des interstitiels qui invitent les internautes à se protéger de l’épidémie d’indifférence en affirmant leur séro-solidarité.


Le kit de dépistage contre l'indifférence - AIDES / Coalition PLUS

L’objectif est de pousser les autorités françaises à augmenter leur participation financière à la lutte mondiale contre le sida d’ici au sommet mondial contre les grandes pandémies (conférence de reconstitution du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme) qui se tiendra les 16 et 17 septembre prochains à Montréal au Canada.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité