Publicité

QUESTION D'ACTU

Transmission sexuelle

Zika : un Américain contaminé par sa compagne

Les autorités sanitaires américaines ont déclaré avoir identifié un premier cas de transmission sexuelle du virus Zika d’une femme vers un homme, dans la ville de New York.

Zika : un Américain contaminé par sa compagne digicomphoto/epictura

  • Publié 16.07.2016 à 18h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Si les experts estimaient qu’une transmission de Zika était possible par voie sexuelle de la femme vers l’homme, aucun cas n’avait jusqu’alors confirmé leurs soupçons. Ils sont désormais fixés : une femme d’une vingtaine d’années aurait contaminé son partenaire, suite à un rapport sexuel vaginal, ont déclaré hier les CDC, les centres fédéraux de contrôle des maladies

« C'est un événement important, mais pas totalement inattendu, a commenté le Dr Jay Varma, commissaire adjoint du département de Santé de la ville de New York, où a eu lieu la contamination. De nombreux éléments biologiques indiquaient que cela pouvait se produire ». Le vecteur principal de transmission reste le moustique tigre, mais la découverte de ce cas pourrait bien obliger les chercheurs à réévaluer leurs prévisions de contaminations à la hausse.

Contamination avant l’apparition de symptômes

La jeune femme aurait contaminé son partenaire à son retour d’un séjour dans une zone où le virus est actif – non précisée par les autorités sanitaires américaines – et où elle aurait été piquée par un moustique porteur. Une analyse de sang a confirmé que les symptômes dont elle a été victime dès le lendemain provenaient d’une infection par le virus Zika.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Entre-temps, elle a donc vraisemblablement contaminé son partenaire qui a, quant à lui, déclaré ne pas avoir voyagé en dehors des États-Unis au cours des douze derniers mois. L’origine de sa contamination ne semble plus guère faire de doute pour les CDC.

Le préservatif, arme anti-IST numéro 1

« Dans la plupart des maladies sexuellement transmissibles, le risque de transmission est plus élevé d'un homme vers une femme », explique le Dr Varma. Le chemin inverse reste néanmoins possible. Il estime qu’elle a pu être favorisée par le fait que la jeune femme infectée était au début de sa période menstruelle au moment du rapport sexuel. Il est alors possible que son partenaire soit entré en contact avec de faibles quantités de sang, facilitant ainsi la transmission.

Les CDC recommandent aux voyageurs rentrant de zones où le virus est actif d’utiliser des préservatifs (ou de s’abstenir) à titre de précaution, notamment pour les personnes dont la partenaire est enceinte. Si les conséquences d’une infection par Zika sont bénignes pour la plupart des personnes, il peut provoquer des défauts de développement du fœtus, et est notamment responsable de microcéphalies

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité