Publicité

QUESTION D'ACTU

Dans neuf départements

Inondations : la Croix-Rouge mobilise 300 bénévoles

Face aux crues exceptionnelles qui touchent neuf départements dans le centre du pays, la Croix-Rouge française lance ses opérations pour venir en aide aux sinistrés.

Inondations : la Croix-Rouge mobilise 300 bénévoles Scharinger/AP/SIPA

  • Publié 02.06.2016 à 19h07
  • |
  • |
  • |
  • |


Depuis samedi dernier, des fortes pluies touchent le centre de la France, provoquant des crues d’une ampleur exceptionnelle. Dans le Loiret, en Seine-et-Marne et dans l’Yonne, rien ne présageait un tel phénomène. Bien que la pluie ait partiellement cessé, la situation reste critique en Seine-et-Marne et dans l’Essonne, où de nouvelles pluies sont attendues dans les jours à venir. 

Face à la montée des eaux, l’urgence sanitaire est déclenchée. Selon le dernier point d’information de la Préfecture de Seine-et-Marne, 270 sapeurs pompiers et près de 120 policiers et gendarmes ont été engagés, comptabilisant des milliers d’interventions depuis le début de la montée des eaux. 4207 personnes ont été évacuées et accueillis dans des centres d’hébergement d’urgence. Des hôpitaux des Yvelines et des Hauts-de-Seine devraient également être évacués. Dans la soirée du 2 juin, un centre d’accueil pour enfants malades, situé sur l’Ile de la Jatte (Hauts-de-Seine), a été évacué. « Plus d’une dizaine de véhicules de Premiers Secours à Personnes de la Croix-Rouge française (…) ont assuré l’évacuation de 16 enfants vers des milieux hospitaliers franciliens », détaille la Croix-Rouge française dans un communiqué.  Pour faire face à cette crise, près de 300 bénévoles de la Croix-Rouge française se sont mobilisés dès le mardi 31 mai, dans neuf départements de l’Ile-de-France. 
 

Opérations solidaires 

Déployés dans neuf départements - en Seine-et-Marne et dans la Nièvre notamment - les bénévoles engagés ont mis en place des centres d’accueil et d’hébergement d’urgence. Dans le Loiret par exemple, les bénévoles de l’association ont pu évacuer et accueillir les nombreux résidents des centres EPHAD (centres dédiés aux personnes âgées), ainsi que les habitants piégés par la montée de eaux. Mardi soir à Orléans, les centaines d’automobilistes bloqués sur l’autoroute A10 ont été accueillis au palais des sports. Dans les Hauts-de-Seine et dans l’Yonne, l’association a déployé ses opérations « coup de main coup de cœur ». Objectif : permettre aux sinistrés d’accéder à leur logement rapidement. Les bénévoles aident notamment les habitants à nettoyer leur domicile, dévasté par la boue et par l’eau.

Un accompagnent indispensable 

« Nous avons mis en place une dizaine de centres d’hébergements, et fournis du matériel à près d’une dizaine de commune, souligne à Pourquoidocteur Florent Vallée, responsable des opérations à la Croix-Rouge française. Nous avons également confié des lots dédiés aux centres hébergement d’urgence où sont contenus des lits, duvets mais aussi des kits hygiènes. » Pour assurer la prise en charge des sinistrés, l’association se tient disponible pour répondre aux sollicitations. Malgré le fait que la présence de médecin et d’infirmier ne soit pas systématique, des bénévoles secouristes sont engagés pour prendre en charge les sinistrés.  « Très souvent, nous allons voir des gens arriver en rupture de traitement médicamenteux, ou qui n’ont pas pu prendre leur traitement avec eux, explique Florent Vallée. Nous allons donc pouvoir assurer ce relai avec le centre 15 et les pharmacies. ». Outre ses actions solidaires, l’accompagnement psychologique reste indéniablement la mission principale de l’association. « En dehors du secourisme et de toutes autres actions que nous menons, la première des choses est d’apporter de l’aide et du réconfort aux personnes démunies, c’est quelque chose d’essentiel », confie Florent Vallée. 

 

À Paris, les hôpitaux se tiennent prêts 

Face à la montée des eaux qui menacent certains sites de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris (AP-HP), la capitale se tient prête à y faire face. Trois centres hospitaliers, Louis-Mourier (Colombes), la Pitié-Salpêtrière (13ème arrondissement), ou encore l’hôpital européen Georges-Pompidou (15ème arrondissement) pourraient être touchés. Pour le moment, « la situation est sous contrôle pour l’ensemble des 39 hôpitaux de l’APHP », détaille t-elle dans un communiqué. En lien avec l’Agence Régionale de Santé (ARS), l’AP-HP assurera l’accueil de patients évacués de centres médicaux-sociaux et des hôpitaux, si besoin est. De son côté la Maire de Paris, Anne Hidalgo, a annoncé l’ouverture d’un gymnase dans le 5ème arrondissement de la ville, pour accueillir les personnes sans-abris sinistrées. Sur son site, la mairie de Paris invite ses habitants à la plus grande prudence.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité