Publicité

QUESTION D'ACTU

Dangerosité des poudres colorées

Color Me Rad : les organisateurs ripostent

Les organisateurs de la course assurent que la poudre est sans danger pour la santé des coureurs et qu'elle est non-inflammable, comme le prétendent des élèves ingénieurs. 

Color Me Rad : les organisateurs ripostent Chris Phutully/Flickr

  • Publié 05.04.2016 à 17h07
  • |
  • |
  • |
  • |


La polémique autour des poudres colorées utilisées lors des courses « Color Me Rad » ne désenfle pas. Ce lundi, les organisateurs ont souhaité se défendre face aux « accusations » portées par l’Ecole nationale supérieure de chimie de Rennes (ENSCR) qu’ils jugent « mensongères » et « diffamatoires ».

Dans un communiqué de presse, l’agence Iphitos, organisatrice des courses Color Me Rad en France, insiste sur l’innocuité de ces poudres à base de fécules de maïs importées d’Inde et utilisées lors de la fête nationale indienne Holi. D'ailleurs, l'agence a organisé « 14 courses et réuni 120 000 coureurs en deux ans sans avoir connu un quelconque problème ».

Elle assure  que le colorant ajouté à cette poudre n’est pas toxique pour les participants ou l’environnement, qu’elle n’est pas urticante et allergisante et qu’elle est non-inflammable. Elle appuie sa défense par la présentation de résultats de tests toxicologiques réalisés deux ans auparavant. L’un d’eux a été effectué par le Centre National de Prévention et de Protection, et certifie que « les poudres de chez AMA Herbal Laboratories projetées sur une flamme à l’aide d’un appareil mis sous pression à l’aide d’un cartouche de gaz ne s’enflamment pas ».


Une poudre différente

Par ailleurs, un test toxicologique menée par SGS Laboratories indique que le produit ne présente aucun danger pour la santé des coureurs. « Les ingrédients utilisés sont conformes aux exigences de pureté. Il est également constaté que les ingrédients de ce produit ne contiennent pas de contaminants ou de résidus toxiques, irritant pour la peau, les yeux ou les muqueuses, ou ne provoquent pas de réaction de sensibilisation chez un consommateur qui peut être exposé. Aucun des ingrédients divulgués est classée comme cancérogène, mutagène et toxique », écrit le laboratoire dans son rapport émis en août 2013. Il reconnaît toutefois qu’une « quantité considérable de poudre peut être inhalée lors de l’utilisation, et bien que la grande majorité atteindra uniquement la cavité nasale, elle peut provoquer une irritation des voies respiratoires supérieures ».

D’autre part, les organisateurs soulignent que la poudre analysée par les étudiants en chimie n’est pas celle utilisée lors des courses Color Me Rad. En effet, les deux élèves ingénieurs expliquent avoir analysé des poudres Color People fournies par Holi France, « 1er fournisseur de poudres colorées en France », précisent-ils. Or, l’agence Iphitos ne se fournit pas auprès de cette société mais auprès de AMA Herbal Laboratories. Dès lors, les organisateurs estiment que leurs courses festives et colorées ne présentent aucun danger.


Une dizaine de morts à Taïwan

Ces travaux d’évaluation sur les risques d’inflammation et d’explosion des poussières générées par ces produits ont été menés par l’ENSCR à la demande des pompiers du Service départemental d’incendie et de Secours d’Ille-et-Vilaine (Sdis 35). « Nous sommes habitués à la gestion des risques liés aux poussières, de type agricole (explosion de poussières de maïs, de blé…), de type minier ou à ceux provenant des entreprises du bois, a expliqué le Commandant Arnaud Guitton, conseiller technique départemental des risques chimiques et biologiques du Sdis 35 dans un communiqué de presse qui a été supprimé par l'école. Il s’agit là d’un risque nouveau pour lequel nous avons souhaité avoir des préconisations. Le rapport transmis par ces étudiants va nous servir à mettre en place des consignes de sécurité adaptées en vue de la course Color me Rad à venir ».

Pour justifier leur inquiétude, ils rappellent le dramatique accident survenu dans un parc aquatique à Taïwan le 27 juin dernier. Ce jour-là, une poudre colorante propagée sur la foule s’était enflammée, faisant 14 morts et près de 500 brûlés.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité