Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé publique

Grippe: les cardiaques appelés à se faire vacciner

Alors que seulement 50% des personnes à risques se sont fait vacciner en 2011, les experts rappellent l'urgence de remobiliser les patients chroniques pour leur éviter des complications.

Grippe: les cardiaques appelés à se faire vacciner RICHARD B. LEVINE/NEWSCOM/SIPA

  • Publié 08.11.2012 à 18h42
  • |
  • |
  • |
  • |


« Chaque année en France, il y a des décès chez les cardiaques à cause de la grippe », s’indigne le Pr Bruno Lina, président du Comité scientifique du Groupe d’Expertise et d’Information sur la Grippe (GEIG). Plusieurs spécialistes l’ont rappelé aujourd'hui au cours d’une conférence de presse: en cas de grippe, toutes les personnes souffrant d’une pathologie cardiaque sont plus à risques de faire une forme sévère de la grippe, voire même d’être hospitalisées ou de mourir. Et même si elles s’en sortent, le risque avec un épisode grippal, c’est que leur état cardiaque empire par la suite. Pour éviter ces complications, les experts rappellent que le vaccin reste, à ce jour, le moyen le plus efficace de se prémunir contre le virus.  

Ecoutez le Pr Bruno Lina : président du Comité scientifique du Groupe d’Expertise et d’Information sur la Grippe: « Une étude vient de montrer que les coronariens qui se vaccinent contre la grippe réduisent très significativement leur risque de décès. »  

 

 

Mais il n’y a pas que les cardiaques qui doivent se mobiliser cette année. Le réflexe vaccination est en baisse dans quasiment toutes les tranches de populations à risque. Actuellement seules 50% des personnes fragiles sont vaccinées. C’est un taux très inférieur aux objectifs de santé publique, selon lesquels 75% de cette population devrait être vaccinée. Plus inquiétant encore pour les spécialistes, le nombre de vaccinés ne cesse de baisser d’hiver en hiver y compris chez les personnes souffrant de maladies respiratoires comme la bronchite chronique (BPCO). Pour le GEIG, il y a urgence à remobiliser ces patients. 

Ecoutez le Pr Bruno Lina : « Il y avait 65% des BPCO vaccinés en 2010, ils étaient plus que 50% en 2011. Pourtant, il y a un risque de complications très élevé s’ils font la grippe. »

 

« Le moment idéal pour se faire vacciner contre la grippe, c’est maintenant », rappelle le Pr Bruno Lina, car l’épidémie de grippe n’a pas encore commencé. Il faut en effet un délai de 15 jours pour que les anticorps nous protégent efficacement une fois que l'on s'est fait vacciner. Une étude récente a montré que cette protection durait plus de 7 mois. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité