Publicité

QUESTION D'ACTU

Grippe

Vaccin contre la grippe: remobiliser les Français

L’enjeu de la nouvelle campagne contre la grippe est de convaincre les Français de se faire vacciner et notamment les  populations à risque. Aujourd'hui, un Français sur trois a l'intention de le faire. 

Vaccin contre la grippe: remobiliser les Français SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 28.09.2012 à 07h33
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est parti ! La Caisse nationale d'assurance maladie lance aujourd’hui la nouvelle campagne de vaccination contre la grippe saisonnière pour l'hiver 2012-2013. Une campagne qui doit durer jusqu’au 31 janvier 2013. Jusqu’à cette date, les personnes les plus fragiles sont invitées à bénéficier gratuitement du vaccin anti-grippal. L'objectif est clair, il faut faire mieux que l'an dernier où seulement 23% des Français s'étaient fait vacciner, et 49% des personnes à risques. Il va donc falloir convaincre de l'intérêt de la vaccination, puisqu'un récent sondage montre qu'un Français sur trois seulement a l'intention de se faire vacciner cette année.

Pourtant cette nouvelle campagne représente un enjeu de santé publique particulier. L’hiver dernier a été marqué par un excès de mortalité d’environ 6000 décès tous âges confondus. Un lourd bilan causé notamment par l'épidémie de grippe associée à une forte vague de froid, mais aussi par la mutation de l’un des virus grippal touchant particulèrement les personnes âgées, et rendant la vaccination moins efficace.

Ecoutez le Pr Bruno Lina, directeur du Centre national de référence de la grippe : « Cette surmortalité touche surtout chez les personnes âgées. C’est la conséquence de l’épidémie tardive, du défaut de vaccination et de la présence d’un variant qui fait que le vaccin était moins efficace. »

 

Un nouveau vaccin. Contrairement à l’hiver dernier, la composition du vaccin 2012/2013 a presque totalement changé. Il est constitué de 3 valences, les virologues des centres de référence pour la grippe réunis par l’OMS ont choisi une souche A H1N1 dérivée du virus pandémique de 2009, une nouvelle souche de A H3N2 qui correspond au virus qui a été majoritaire l’hiver dernier et enfin une nouvelle souche du virus B dénommée Wisconsin.
Une composition très différente qui va peut être motiver plus de personnes à se faire vacciner. En 2011, certaines personnes avait hésité à se faire « piquer » parce que le vaccin 2011/2012 était identique à celui de l’hiver précédent et elles pensaient être encore protégées.
Les spécialistes rappellent que pour que la vaccination contre la grippe soit efficace, il faut la renouveler chaque année. « Même quand la composition n’a pas changé, faire un rappel vaccinal tous les ans permet de remettre à jour les taux d’anticorps protecteurs et donc d’assurer une meilleure protection»,  explique le Pr  Bruno Lina. De même, les experts précisent que les patients sont incités à se faire vacciner le plus tôt possible, puisqu'il faut environ 15 jours après l'injection pour que les anticorps soient en quantité suffisante.

Ecoutez le Dr Jean-Louis Bensoussan, médecin généraliste : « Traîne ça et là le discours, faire le vaccin tard en novembre, protège plus longtemps... C’est une fausse idée! Il faut vacciner dès maintenant, dès la fin septembre, début octobre, dès que les vaccins sont disponibles ».


Qui doit se faire vacciner ? En premier lieu, les personnes âgées de plus de 65 ans. Elles reçoivent automatiquement un bon de prise en charge de la part de l’assurance maladie. Même chose pour les personnes atteintes de maladies chroniques. Par exemple, les diabétiques ou les insuffisants respiratoires chroniques mais aussi les patients souffrant d'asthme ou de bronchite chronique sont tous indiqués pour la vaccination antigrippale avant même le stade d'affection de longue durée et quelque soit leur âge.

Ecoutez le Pr Daniel Floret, président du Comité technique des vaccinations : « Essentiellement les maladies respiratoires, cardiaques, les maladies neurologiques qui retentissent sur la fonction respiratoire… Chez les enfants aussi ce sont les mêmes maladies chroniques qui sont ciblées pour la vaccination. »

 

Cette année encore, les obèses sévères ainsi que les femmes enceintes sont invités à se faire vacciner contre la grippe quelque soit le trimestre de la grossesse. Cette  recommandation sera maintenue les prochaines années.  

Ecoutez le Pr Bruno Lina : «Lorsqu’on vaccine une femme enceinte, ça permet de vacciner la maman mais ça permet aussi de protéger l’enfant après la grossesse. C’est très intéressant, avec une seule dose on vaccine 2 personnes. »



Les vaccins sont disponibles en pharmacie dès ce vendredi. L’Assurance-maladie a déjà commencé à envoyer les bons de prise en charge aux personnes à risque répertoriées dans leurs fichiers. Pour les personnes fragiles qui n’auraient pas reçu de bon, il est bien entendu possible de s’en procurer un auprès de son médecin généraliste. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Publicité

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité