Publicité

QUESTION D'ACTU

Sondage britannique

Santé au travail : trop consulter ses e-mails est source de stress

Les personnes qui consultent leurs mails en dehors des heures de travail et de manière quais-permanente s'exposent à un risque de stress accru, selon un sondage. 

Santé au travail : trop consulter ses e-mails est source de stress SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 04.01.2016 à 12h40
  • |
  • |
  • |
  • |


Vos e-mails professionnels pourraient nuire à votre santé. Ce constat, souvent répété, s’est à nouveau vérifié dans un sondage mené par le groupe britannique Future Work Centre, qui produit des études sur le bien-être lié au travail. Les résultats de ces travaux seront présentés le 7 janvier à la Conférence annuelle de la Société Britannique de Psychologie.

Quelques 2000 personnes ont été interrogées sur l’impact psychologique des multiples courriels professionnels reçus dans le cadre du travail, mais également pendant les heures de temps libre. Les réponses des sondés révèlent un stress lié à ces messages, et fortement dépendant de la fréquence de consultation.

Notifications, consultation hors travail...

Ainsi, ceux qui reçoivent des notifications mail sur leur téléphone portable semblent plus exposés à ce stress, tout comme ceux qui laissent leur boîte mail ouverte 24 heures sur 24 (soit 62 % des sondés).

De même, les personnes qui démarrent le matin leur journée en consultant leurs mails, et l’achèvent la nuit de la même manière, seraient davantage concernées par ce stress. Enfin, les managers sont plus à risque que les autres, selon les auteurs de ces travaux.

Les chercheurs émettent donc un certain nombre de recommandations à destination des  entreprises et des travailleurs. A ces derniers, ils préconisent de ne consulter leurs e-mails que lorsque cela est nécessaire, et de laisser le reste du temps leur boîte close. « Envisagez de désactiver vos notifications », proposent-ils.

Par ailleurs, les personnes qui ressentent une pression liée à ces mails, et qui estiment que la qualité de vie personnelle s’en retrouve diminuée, doivent impérativement cesser de consulter leurs messages en dehors des heures de travail.

Enfin, si le volume de courriels apparaît trop important et génère une forme d’angoisse, les chercheurs suggèrent de limiter l’utilisation de ce moyen de communication pour en privilégier d’autres. « Une conservation téléphonique peut éviter de longues chaînes de mails », soulignent-ils.

Les entreprises ont un rôle à jouer

Aux entreprises, les chercheurs conseillent d’évaluer dans un premier temps la quantité d’e-mails reçus par les employés, afin de mettre en place des actions appropriées et fondées sur une connaissance documentée de la situation.

Si aucun plan n’a été déployé, il convient dans un premier temps d’introduire des recommandations sur le style, le ton et le contenu des messages électroniques au sein de l’entreprise, mais aussi de promouvoir d’autres supports de communication (en face à face, en téléconférence, par le biais des messageries instantanées…).

Enfin, l’attitude des leaders doit être scrutée. Les managers envoient-ils des e-mails tard dans la nuit, ou le week-end ? Quel ton empruntent-ils, et comment leurs messages sont-ils susceptibles d’être interprétés par les employés ? A savoir qu’un message rédigé sur un smartphone tard dans la nuit sera perçu comme plus intrusif et moins diplomatique qu’un mail rédigé depuis un clavier d’ordinateur pendant les heures de travail, précisent encore les chercheurs.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
 

Nos meilleurs voeux pour cette nouvelle année...Et surtout la #santé !!

Posté par Pourquoidocteur sur jeudi 31 décembre 2015
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité