Publicité

QUESTION D'ACTU

Une première aux Etats-Unis

Greffe de pénis : 60 jeunes soldats américains pourraient en bénéficier

Un soldat américain blessé en Afghanistan va recevoir la première greffe de pénis réalisée aux Etats-Unis. Un espoir pour de nombreux blessés de guerre. 

Greffe de pénis : 60 jeunes soldats américains pourraient en bénéficier Chameleons Eye / Rex Fe/REX/SIPA

  • Publié 08.12.2015 à 11h46
  • |
  • |
  • |
  • |


Un soldat américain blessé en Afghanistan s'apprête à recevoir la toute première greffe de pénis jamais réalisée aux Etats-Unis. Cette intervention chirurgicale a été annoncée ce lundi par le centre hospitalier universitaire Johns Hopkins, dans les colonnes du New York Time. Il s'agit d'un espoir pour les autres militaires qui souffrent des mêmes blessures - et ils sont nombreux. 

 

Une blessure courante mais taboue

En effet, les atteintes génito-urinaires sont relativement courantes au front, même si elles restent taboues dans les rangs de l'armée et au sein de la société. De 2001 à 2013, 1367 militaires américains déployés en Irak et en Afghanistan ont ainsi été blessés aux parties génitales, selon des chiffres du Pentagone cités par le quotidien. La quasi-totalité avait moins de 35 ans et a été touchée par l'explosion d'une bombe artisanale. 

L'intervention sera pratiquée d'ici un an, peut-être avant. Le pénis greffé proviendra d'un donneur décédé. Les chirurgiens de Johns Hopkins espèrent pouvoir restaurer la fonction urinaire et les sensations du jeune homme, ainsi que sa capacité à avoir des rapports sexuels dans les quelques mois suivant l'opération. Le soldat n'ayant pas été touché aux testicules, il pourrait éventuellement procréer. En revanche, les militaires blessés qui auront perdu leurs testicules pourront aussi recevoir une greffe de pénis, mais sans pouvoir procréer.

 

Un seul succès dans le monde

A ce jour, deux greffes de pénis ont déjà eu lieu dans le monde - une réussie en Afrique du Sud en 2014, une autre en Chine en 2006, qui s'est soldée par un échec. 

La faculté de médecine de Johns Hopkins a donné son feu vert aux chirurgiens pour procéder à 60 greffes expérimentales de ce type. Si l'essai s'avère fructueux, l'opération pourrait devenir une procédure courante.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité