Publicité

QUESTION D'ACTU

Combattre l'addiction

Les Alcooliques Anonymes trinquent pour fêter leurs 55 ans

En France, l'association Alcooliques Anonymes a 55 ans. L'occasion pour elle de rappeler l'objectif de ses membres : s'entraider à demeurer abstinent.

Les Alcooliques Anonymes trinquent pour fêter leurs 55 ans PURESTOCK/SIPA

  • Publié 08.11.2015 à 08h18
  • |
  • |
  • |
  • |


Ce sont des jeunes et des moins jeunes, des hommes et des femmes, des patrons et des employés... Les alcooliques anonymes viennent d'horizons très différents, mais partagent tous une volonté commune : celle de se relever de leur addiction à l'alcool, et de ne plus boire. Ce week-end marque les 55 ans d'existence de l'association, souvent connue sous le sigle AA, en France. A cette occasion, elle organise un colloque sur ses origines et ses objectifs. 

« Notre but premier est de demeurer abstinent et d’aider d’autres alcooliques à le devenir ». C'est par cette phrase qu'AA justifie sa raison d'être. L'idée est de se rassembler régulièrement et, par le partage d'expériences, de s'entraider à combattre l'alcoolisme. Une approche profondément humaine, basée sur le soutien et l'écoute.

Association apolitique et non religieuse, le seul critère pour rejoindre AA est de vouloir rester abstinent. Par ailleurs, l'association ne dispense pas de soins médicaux, ni d'accompagnement psychiatrique, mais encourage la solidarité entre ses membres pour dépasser les obstacles liés à leur addiction. Elle repose sur un stricte principe d'anonymat, ce qui signifie qu'aucun des membres n'est autorisé à dévoiler l'identité des autres. 

 

Sur tout le territoire

En France, l'association AA est composée de 591 groupes, répartis sur tout le territoire. Parmi eux, 43 sont anglophones, et deux polonais.
Les premières réunions d'AA sur le territoire français, en 1949, étaient d'ailleurs en anglais, organisées par l'association américaine d'origine, fondée en 1935 aux Etats-Unis. Il faut attendre les articles du journaliste Joseph Kessel, en 1960, qui font découvrir le concept aux Français, pour que le mouvement se crée dans l'Hexagone.

L'association repose sur le libre arbitre de chacun. Elle ne recrute pas ses membres. C'est à eux de venir, parce qu'ils ont réellement envie d'entreprendre cette démarche vers la sobriété. Cette volonté et les liens de solidarité qui se créent lorsqu'ils viennent régulièrement aux réunions, constituent les clés de la réussite. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité