Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude sur plus de 400 logements

Pollution intérieure : nos maisons envahies par plus de 30 substances

Une étude de l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur révèle, ce jeudi, qu’un logement sur deux est contaminé par des composés organiques semi-volatils.

Pollution intérieure : nos maisons envahies par plus de 30 substances Baleydier/SIPA

  • Publié 11.06.2015 à 18h53
  • |
  • Mise à jour le 13.06.2015 à 13h59
  • |
  • |
  • |


Plus d’un logement sur deux est contaminé par des polluants présents dans l’air. C’est ce qu’il ressort d’une étude de l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI), publiée ce jeudi. Les résultats démontrent que l’air et les poussières sur le sol des logements des Français contiennent des dizaines de substances chimiques issues de produits du quotidien.

L’étude, menée durant deux ans, a été réalisée à l’occasion de la campagne nationale Plomb-Habitat 2008-2009 auprès d’un échantillon de plus de 400 foyers représentatifs du parc d'habitation français. Ces composés organiques semi-volatils (COSV), qui nous empoisonnent au quotidien sont suspectés d’être néfastes pour les systèmes hormonaux, nerveux et reproducteurs (fertilité, malformations, cancers) et seraient également responsables de l’augmentation des cas d'obésité.


Une enquête sur deux ans

Pour cette étude, des échantillons de poussière domestique ont été prélevés, entre octobre 2008 et août 2009, dans les sacs d’aspirateur de plus de 400 logements représentatifs de l’habitat en France. Les chercheurs se sont penchés sur des foyers où vivent des enfants âgés de 6 mois à 6 ans, et ont analysé 145 échantillons. Pesticides, bisphénol, phtalates, autant de substances que l’on retrouve dans les peintures, les textiles d’ameublement, les ordinateurs ou encore les détergents de synthèse. Les objets aux propriétés antiadhésives ou antisalissures, les moquettes ou les feux de cuisson contiennent aussi des COSV. 


Aérer tous les jours

Dans l’ensemble, les chercheurs ont trouvé en moyenne plus de 30 polluants par logement. Un chiffre impressionnant, quand on sait que ce sont les enfants qui sont les plus à même d’être exposés à toutes ces substances. Ces derniers marchent à quatre pattes au milieu des poussières domestiques et ont plus tendance à mettre la main à la bouche après avoir touché le sol.

Face à ces concentrations très élevées de substances chimiques dans les logements et susceptibles d’être dangereuses, les professionnels de santé rappellent qu'il est impératif d'aérer tous les jours sa maison pour renouveler l’air. Ces préconisations sont d’autant plus bénéfiques que, la majeure partie du temps, les Français sont dans des lieux fermés. Une étude similaire est actuellement en cours dans les écoles. De son côté, l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) travaille à établir la liste des composés les plus nocifs.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité