Publicité

QUESTION D'ACTU

18 morts en 24h

Maladie "mystérieuse" au Nigeria : des herbicides suspectés

Une maladie mystérieuse a tué 18 personnes dans le sud du Nigeria. Ils ont succombé 24 heures après les premiers symptômes. Pour l'heure, des herbicides sont suspectés. 

Maladie \ Sunday Alamba/AP/SIPA

  • Publié 20.04.2015 à 06h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Personne ne sait d’où elle vient et pourtant elle fait des ravages ! Après l’épidémie d’Ebola c’est une maladie mystérieuse qui vient de tuer subitement 18 personnes dans le sud-ouest du Nigeria. « Vingt-trois personnes (ont été) infectées et 18 morts ont été enregistrés », a déclaré un responsable de la santé dans l'Etat d'Ondo, Dayo Adeyanju Un précédent bilan faisait état de 17 morts. Le porte-parole de l'Etat en question, Kayode Akinmade avait déclaré auparavant que cette « mystérieuse maladie » était apparue « vers le début de la semaine dans la ville d'Ode-Irele, au sud-ouest du pays. »

 

Une mort en 24 heures

Et la pathologie inquiète les autorités nigérianes aussi à cause de son caractère foudroyant. Selon M. Akinmade, « les quatre premières personnes à avoir contracté la maladie mystérieuse entre dimanche et lundi sont mortes dans les 24 heures après l'apparition des symptômes. » 
Il a cependant rassuré les habitants en rajoutant : « en dehors des 18 morts enregistrés, nous n'avons pas découvert de nouveaux cas au cours des dernières 72 heures. Aucun patient souffrant de la maladie n'est hospitalisé et la maladie ne s'est pas propagée au-delà de la ville », a-t-il conclu. Côté symptômes, il s’agit de maux de tête, de pertes de connaissance et de poids, de troubles de la vue, suivis malheureusement d’une mort dans les 24 heures.

 

Ni une maladie virale, ni Ebola

« Les premiers tests effectués n'ont pas indiqué qu'il pouvait s'agir d'une maladie virale ou en particulier d'Ebola », a précisé le porte-parole de l'Etat d'Ondo. Ebola est une fièvre hémorragique d'origine virale qui a fait plus de 10 600 morts lors des derniers mois essentiellement dans trois pays d'Afrique de l'Ouest : Liberia, Sierra Leone et Guinée depuis début 2014. Elle a globalement épargné le Nigeria où l'épidémie a aujourd'hui disparu.

 

Des herbicides en cause

Pour l'heure, la cause privilégiée par les experts pour expliquer l'origine de ces décès pointe vers des préparations phytosanitaires ayant la propriété de tuer les végétaux. « L'hypothèse actuelle est que des herbicides sont la cause  de la maladie », a expliqué un porte-parole de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Gregory Härtl, dans un tweet posté ce dimanche.
Il n'a pas précisé comment ces herbicides auraient empoisonné les malades.
A Genève, un autre porte-parole de l'agence de l'ONU a indiqué au Parisien que des prélèvements de fluides corporels avaient été envoyés samedi à l'Hôpital universitaire de Lagos, et que les analyses étaient en cours pour mieux comprendre ces décès.

 

Une ville en quarantaine

Dans l’attente, sur une chaîne locale nigérianne, Olusegun Agagu, le gouverneur de l’Etat d’Ondo (sud-ouest du Nigéria), a demandé à la population jusqu’à nouvel ordre de rester chez elle, et de prendre des mesures strictes d’hygiène (par exemple couvrir sa bouche avec un masque). La ville d’Ode-Irele reste donc toujours placée sous quarantaine.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité