Publicité

QUESTION D'ACTU

Mannequinat

L’incitation à l’anorexie devient un délit

S’inscrivant dans la même démarche que l’amendement visant à punir les détenteurs de sites pro-anorexie, un nouvel amendement interdit désormais le recours aux mannequins trop maigres.

L’incitation à l’anorexie devient un délit PIXELFORMULA/SIPA

  • Publié 04.04.2015 à 10h49
  • |
  • |
  • |
  • |


Lundi 3 avril a été adopté un amendement par l’Assemblée Nationale qui vise à proscrire les mannequins trop maigres des podiums. C’est Olivier Véran, député socialiste, qui est le rapporteur du texte. Il s’agit de l’amendement 2310 concernant le projet de modernisation du système de santé.


Emprisonnement et amende

Désormais, les employeurs de mannequins qui passeront outre cette mesure pourront encourir 75 000 € d’amende ainsi qu’un emprisonnement de six mois. La limite de la maigreur est définie par rapport à l’indice de masse corporelle (IMC), qui ne doit pas être inférieur à 18 dans ce cas. Rappelons que cet indice se calcule selon le rapport du poids de la personne divisé par la taille au carré. La maigreur est définie par un IMC inférieur à 18,5, tandis que le surpoids correspond à un IMC supérieur à 25.


Réserves du syndicat des mannequins

Le Syndicat national des agences de mannequins (Synam) a exprimé des réserves quand à l’adoption de l’amendement. Il regrette un « amalgame entre anorexie et minceur » et une « stigmatisation » des agences, selon des propos rapportés par Le Monde. Ladite disposition pourrait par ailleurs poser la question de la discrimination à l’embauche.

Cette mesure s’inscrit dans la continuité de l’adoption d’un amendement qui sanctionne les sites Internet faisait l’apologie de l’anorexie, qui a provoqué des réactions mitigées.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité