Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude de court terme

Le paracétamol n'est pas efficace pour soulager le mal de dos

Le paracétamol serait inefficace pour lutter contre les douleurs lombaires et articulaires, selon une étude qui vise à rouvrir le débat sur les recommandations.

Le paracétamol n'est pas efficace pour soulager le mal de dos REX/E. M. Welch/REX/SIPA

  • Publié 01.04.2015 à 18h35
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour soulager des douleurs lombaires, rien ne sert de prendre du paracétamol. C’est en tout cas ce qu’affirme une étude publiée ce matin dans la revue British Medical Journal (BMJ). Il en serait de même pour les douleurs liées à l’arthrose.

Ces observations sont issues d’une méta-analyse de 13 études portant sur l’efficacité du paracétamol dans les douleurs lombaires et articulaires, et regroupant au total 3500 patients. Plusieurs critères ont été spécifiquement passés au crible : la réduction de l’intensité de la douleur, l’amélioration du handicap et de la qualité de vie, la sécurité du patient et son observance du traitement.

Pas d'amélioration de la qualité de vie
Or, selon les auteurs, la prise de paracétamol ne réduit pas l’intensité des douleurs lombaires – pas davantage, en tout cas, qu’un simple placebo. Elle ne permet pas non plus une amélioration significative de la qualité de vie.

Pour les douleurs articulaires, les chercheurs ont observé une très légère diminution de la douleur du genou. Cependant, la consommation de paracétamol multiplierait par quatre les risques d’obtenir des résultats anormaux lors des tests hépatiques. Des résultats qui rejoignent ceux d'une étude parue en début de mois sur les effets secondaires du paracétamol à dose thérapeutique. Toutefois, ce dernier constat mérite d’être étayé par d’autres essais, soulignent les auteurs.

De même, d’autres études doivent être menées sur le long terme pour confirmer ou infirmer ces résultats. En effet, le suivi des sujets n’a pas excédé les six mois pour cette méta-analyse.

« Rouvrir le débat »
Les auteurs estiment malgré tout que « ces résultats invitent à une reconsidération des recommandations liées à l’usage du paracétamol chez des patients souffrant de douleurs lombaires et d’arthrose du genou ou de la hanche » et invitent à « rouvrir le débat ». Les recommandations cliniques préconisent en effet l’usage en première intention de paracétamol pour ces deux types de douleurs.

Le paracétamol est traitement le plus délivré en cas de lombalgie. L’été dernier, une autre étude publiée dans la revue scientifique The Lancet concluait à la même inefficacité dans le traitement des douleurs du bas du dos.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité