• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Alzheimer : des millions de cas évitables grâce à une bonne hygiène de vie


  • Publié le 15.07.2014 à 17h47
  • |
  • |
  • |
  • |


Le respect d'une bonne hygiène serait-il le médicament universel ? En tout cas, les preuves s'accumulent pour montrer que le trio activité physique, bonne alimentation et abandon du tabac, est la clé pour lutter contre de nombreuses maladies chroniques.


La dernière étude en date a été publiée le 14 juillet dans la prestigieuse revue « The Lancet Neurology » et Le Parisien s'en fait l'écho ce matin. Elle affirme qu'une mauvaise hygiène de vie serait responsable d'un tiers des cas de maladie d'Alzheimer. Les auteurs de ces travaux se sont penchés sur 4 facteurs clés : l'inactivité physique, le tabagisme, la dépression et le manque d'éducation. Résultat : en réduisant chaque facteur de risque de 10 %, près de 9 millions de cas de la maladie pourraient être évités d'ici à 2050. « Si l’on s’attaque simplement à l’inactivité physique, on pourrait réduire les niveaux d’obésité, d’hypertension, de diabète, et éviter la démence à certaines personnes, tout en leur procurant une meilleure santé en tant que seniors, c’est gagnant-gagnant », déclare Carol Brayne, la chercheuse, dans un communiqué.


Alors que l'on ne dispose actuellement d'aucun médicament capable de soigner la maladie d'Alzheimer, que plus de 99 % des essais cliniques menés pour tester de nouveaux traitements se soldent par un échec, cette nouvelle étude a quelque chose de réconfortant. « La maladie d’Alzheimer est un fardeau, rappelle Carol Brayne. Nous espérons que ces estimations aideront les professionnels et les décideurs de la santé publique à concevoir des campagnes efficaces pour prévenir cette maladie. »


Si la solution paraît simple sur le papier, la mettre en musique relève plus de la gageure. En effet, les campagnes menées jusqu'à maintenant ne se sont pas montrées particulièrement efficaces. La sédentarité est en effet l'un des maux de notre société moderne. Une enquête publiée en juin, réalisée par l’Institut de Recherche bio-Médicale et d’Epidémiologie du Sport (IRMES) et BVA, indique que les 3/4 des Français ne font les 10 000 pas par jour recommandés, et que les 18-24 ans sont particulièrement sédentaires. Et pourtant, la sédentarité est plus coupable que la malbouffe dans l'obésité ; elle est impliquée aussi dans le développement de certains cancers (côlon, poumon, endomètre), et constitue un moyen hors pair de lutter contre l'hypertension artérielle, le diabète, ou encore les maladies cardiovasculaires...

 

 

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité