Publicité

QUESTION D'ACTU

Le lien entre portable et cancer établi par des juges


  • Publié 26.10.2012 à 10h40
  • |
  • |
  • |
  • |

  • Mots clés :
  • OMS

Souvent controversée, la Justice italienne vient de rendre deux verdicts qui bousculent la communauté scientifique internationale. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elle ne s’embarrasse pas du principe de précaution. Sept scientifiques italiens viennent d’être condamnés à six ans de prison ferme et 9 millions de dommages intérêts parce qu’ils avaient mal évalué les risques de séisme de l’Aquila en 2009. Ce tremblement de terre avait fait 309 morts. Une condamnation qui va pousser les experts à se retrancher dans leur laboratoire, redoute le  Pr Antoine Flalhaut.

Ici des prédictions opposables devant la Justice, là des études prises pour argent comptant. A Brescia, rapporte le correspondant en Italie du magazine  Le Point, la Cour de Cassation a reconnu dans un jugement que le téléphone portable peut provoquer le cancer. Innocente Marcolini n’en revient toujours pas. Responsable financier d’une multinationale, il a passé pendant douze ans plus de six heures par jour le portable à l’oreille, raconte l’hebdomadaire.  Commencent en 2002 des épisodes de paralysie partielle du visage. Les médecins diagnostiquent un neurinome du nerf trigéminal gauche. Opérée de cette tumeur, il est aujourd’hui invalide à 80% et souffre d’une semi-paralysie. Un collègue de bureau exerçant des fonctions identiques est atteint de la même tumeur.

La demande de pension d’invalidité étant rejetée, Innocente Marcolini se tourne alors vers les tribunaux. En se basant sur les travaux de la faculté de médecine de Padoue qui met en évidence une augmentation du risque de cancer des nerfs crâniens avec l'usage intensif du portable, les juges reconnaissent sa maladie professionnelle.

« Reste que la communauté médicale est partagée », souligne le journaliste du Point. Le centre international de recherche sur le cancer, organisme créé par ll'OMS, admet que les ondes électrcomagnétiques, utilisées pour la téléphonie mobile ont des effets cancérigènes possibles pour l’homme. Mais l’OMS rappelait en 2011 qu’il « n’a jamais été établi que le téléphone portable puisse être à l’origine d’un effet nocif pour la santé ». En établissant un lien de cause à effet, les juges italiens ont fait leur propre interprétation des études. Le doute doit profiter à la victime. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité