Publicité

QUESTION D'ACTU

Suicide à l'hôpital Pompidou : un grave conflit entre médecins


  • Publié 18.01.2016 à 09h32
  • |
  • |
  • |
  • |


Un « grave conflit ». Un mois après le suicide du Pr Jean-Louis Megnien, cardiologue à l’hôpital européen Georges-Pompidou (HEGP), la commission mise en place par le directeur de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) vient de rendre ses premières conclusions.
La mort tragique du médecin, qui s’était jeté du 7e étage de l’établissement, quelques jours seulement après son retour d’un long arrêt maladie, serait révélatrice de dysfonctionnements entre médecins, rapporte l’AFP.

Le Pr Megnien se disait victime de harcèlement moral de la part de sa hiérarchie, et plusieurs confrères avaient alerté la direction sur l’état de fragilité morale dans lequel se trouvait le cardiologue. Pour les 3 membres de la commission, la nomination du chef de service, poste que briguait le médecin, aurait fait l’objet d’un « arrangement inhabituel ». Des conflits du même ordre auraient été relevés par les auteurs de cette note dans d’autres services de l’hôpital.

En outre, ce drame est révélateur, selon la commission, « de difficultés d'ordre statutaire et organisationnel » et d’« absence d'instances responsables et de procédures adaptées au traitement des conflits entre personnels médicaux » à l'HEGP. Ainsi, les conséquences de la souffrance psychique du Pr Megnien auraient été négligées au sein de l’établissement.

Alors que plusieurs médecins mettaient en cause l’absence de réaction de la part de l’administration durant cette longue descente aux enfers, la commission, elle, « ne voit pas d'argument qui justifierait le remplacement » de la directrice de l'hôpital.

Reste à savoir si le parquet de Paris, qui a ouvert une enquête préliminaire pour harcèlement moral, parviendra aux mêmes conclusions.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité