Publicité

QUESTION D'ACTU

Marisol Touraine visée

Fresque d'un viol : l'Ordre des médecins condamne fermement

En salle de garde d'un internat de Clermont-Ferrand, des futurs médecins ont dessiné un viol collectif avec des allusions à la  ministre de la Santé. Le CNOM condamne sans réserve.

Fresque d'un viol : l'Ordre des médecins condamne fermement BAZIZ CHIBANE/SIPA

  • Publié 19.01.2015 à 15h45
  • |
  • |
  • |
  • |


Un dessin qui fait scandale ! C'est l'histoire qui se déroule actuellement dans un internat de Clermont-Ferrand (63) où des futurs médecins ont dessiné une fresque mettant en scène une femme habillée en Wonder Woman qui subit un viol collectif. L’un des agresseurs lui dit « Tiens, la loi Santé ! », un autre « Prends la bien profond » . Le post a depuis été supprimé. Face à cette histoire qui prend de l'ampleur dans les médias, l'Ordre des médecins a tenu à réagir. Il apporte son soutien total à la ministre de la Santé, Marisol Touraine.

L'Ordre des médecins condamne sans réserve 
En effet, dans un communiqué de presse publié ce lundi, le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM) « condamne fermement et sans réserve » la réalisation et la diffusion de cette fresque.
Par ailleurs, le président de l’Ordre des Médecins du Puy-de-Dôme a, dès lundi matin 9 heures, rencontré le Doyen de la Faculté de Médecine, le directeur général du CHU de Clermont-Ferrand et le directeur général de l'Agence Régionale de Santé afin de donner « les suites appropriées à cette affaire inacceptable », écrit le CNOM.
Pour conclure, le Conseil national, « totalement engagé dans la prévention des violences faites aux femmes avec le ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes », indique qu'il restera « vigilant » sur les suites données à cette affaire.

Les associations féministes vent debout
De leur côté, les association féministes n'ont elles aussi pas tardé à réagir. C'est le cas d' « Osez le féminisme » qui dans un communiqué de presse publié dimanche demande au Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM) de « réagir au plus vite, de faire supprimer cette fresque et de sanctionner ceux qui en sont responsables. »
Elle écrit : « Les -futurs- médecins utilisent la représentation d’un viol pour montrer leur mécontentement vis-à-vis d’une ministre de la Santé (Marisol Touraine) et de sa loi (Projet de loi de Santé). C’est une menace misogyne en sa direction. Le viol est une technique machiste d’anéantissement des femmes. Pour les auteurs de ces bulles, une ministre, c’est avant tout une femme : un sous-être que l’on peut punir, dominer et s’approprier si elle mécontente leurs désirs - ou leurs revendications politiques. »


75 000 femmes majeures violées tous les ans
Et pour faire comprendre au plus grand nombre pourquoi ce dessin est inadmissible, l'association féministe rappelle que les cas de viols dans notre pays sont loin d'être exceptionnels : « en France, chaque année, 75 000 femmes majeures sont violées. Le viol est également massivement impuni. Il faut lutter contre ce type de représentations "grivoises" de crimes patriarcaux pour en finir avec la culture du viol, et l’impunité des coupables de ces crimes. Ces représentations érotisent les violences extrêmes. Elles promeuvent l’idéologie oppressive qui les motive : celle de la déshumanisation des filles et des femmes. » « Sous couvert de "sexualité" de "liberté" de "gauloiserie", elles constituent une incitation à dégrader des femmes », rajoute Osez le féminisme.

Enfin, joint par pourquoidocteur, le service de presse du ministère de la Santé a indiqué que Marisol Touraine n'avait pas encore réagi à l'affaire.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité