Publicité

QUESTION D'ACTU

Crèmes, shampooing, liquide vaisselle…

Augmentation alarmante des allergies aux conservateurs

Les dermatologues s’alarment de la hausse des cas d’allergie aux conservateurs présents dans les produits du quotidien. Les bébés sont les plus touchés.

Augmentation alarmante des allergies aux conservateurs JACQUEMART/ISOPIX/SIPA

  • Publié 26.10.2014 à 07h29
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est à croire que la France est sourde. Depuis des années, les sociétés savantes ne cessent d’alerter les autorités sur la présence d’allergènes dans les produits de consommation courante – cosmétiques, gels douche, liquide vaisselle, peintures, enduits… Rien n’y fait.

Dermites et eczémas
« Malgré les alertes des experts et les directives européennes visant à interdire ou à réduire leur utilisation et leur concentration, certains allergènes sont encore présents dans de nombreux produits d’usage courant », écrit ainsi la Société Française de Dermatologie (SFD) dans un communiqué.

Pire : non seulement ces allergènes n’ont pas disparu de ces produits, mais en plus, le nombre de personnes qui y sont allergiques ne cesse d’augmenter ces derniers mois, à en croire la SFD…

L’un des principaux coupables : la MIT, pour methylisothiazolinone. Un allergène ubiquitaire à l’appellation bien compliquée, pour des symptômes très simples : dermites (inflammations cutanées), eczémas aux mains, au visage et aux fesses. La MIT est utilisée pour ses qualités de conservateur, en remplacement des parabens – des perturbateurs endocriniens à la nocivité reconnue, mais dont la plupart circulent encore.

Les bébés en première ligne
Les premières victimes de ce conservateur sont les bébés. Selon la SFD, leur peau fine les rend plus sensibles à ces agressions. « Souvent, les parents utilisent des lingettes pour nettoyer les sièges des bébés, sans les rincer ensuite à l’eau. Avec les couches, il y a un effet d’occlusion qui conserve l’humidité et favorise la pénétration de ces produits ». Mais les bébés ne sont pas les seules victimes des allergènes, que l’on trouve absolument partout.

>> Consulter notre fiche sur l'eczéma du nourrisson

Il existe bien des recommandations. L’Europe a ainsi préconisé de supprimer la MIT de certains produits (cosmétiques), et d’abaisser les seuils à 15 ppm pour les produits rincés. Pour autant, l’Etat français ne semble pas décidé à légiférer. Et ce n’est pas faute d’alerter… Même les fabricants commencent à prendre conscience du caractère allergisant de ce conservateur, selon 60 millions de Consommateurs, qui a dressé une liste précise des produits qui en contiennent.

« Il y a bien une prise de conscience ; mais elle n’est suivie d’aucun décret d’application. Rien ne bouge… regrette-t-on, à la SFD. Le principe de précaution voudrait que l’on supprime la MIT des produits pour bébé. Mais il s’agit de ne pas la remplacer par un autre agent, aussi toxique ! Si on la supprime, il faudra rester vigilants ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité