Publicité

QUESTION D'ACTU

Six ans après la première mondiale

Coeur artificiel : un deuxième patient implanté dans le plus grand secret

La société Carmat continue son programme d’essais avec l’implantation d’un cœur artificiel chez un second patient, qui s’est déroulée à Nantes. Le tout dans le plus grande secret.

Coeur artificiel : un deuxième patient implanté dans le plus grand secret JACQUES BRINON/AP/SIPA

  • Publié 06.09.2014 à 17h39
  • |
  • |
  • |
  • |


C’est au CHU de Nantes que s’est déroulée l’opération. Pour la seconde fois dans l’histoire de la médecine, une personne vit avec un cœur qui n’est ni le sien, ni celui d’un donneur, mais un cœur entièrement artificiel. Il s’agit de la deuxième opération au sein d’un programme d’essais de quatre implantations que l’entreprise Carmat, qui a conçu le cœur, doit réaliser. Les patients qui font partie de ce programme ont un pronostic vital engagé à brève échéance. Le 16 juillet, après quatre mois d’arrêt, Carmat avait annoncé que les essais sur le coeur bioprothétique pourraient reprendre.


Pas de communication autour du patient

On sait pour le moment peu de choses concernant cette deuxième greffe dont la nouvelle a été révélée le 4 septembre, si ce n’est qu’elle s’est a priori bien déroulée. Contrairement à la communication qui avait entouré la première greffe fin 2013, Carmat semble vouloir rester discret sur le déroulement de cette seconde implantation. Les médecins n'ont accordé aucune interview, le CHU de Nantes a refusé de commenter et la société Carmat n'a pas voulu confirmer ni infirmer l'information. Lors du congrès de société européenne de cardiologie qui s'est tenu à Barcelone le week-end dernier, tout le gratin de la cardiologie était réuni, et rien n'a filtré.

Rappelons que la première greffe avait eu lieu chez Claude Dany, alors âgé de 76 ans, le 18 décembre 2013, à l’issue d’une opération de dix heures. Il avait survécu 74 jours avec la machine. Les médecins impliqués dans l’implantation de la prothèse révolutionnaire avaient alors été submergés de questions au moment du décès de Claude Dany, concernant les raisons de l’arrêt de la prothèse. Il n’y a toujours pas d’indications précises sur la mort de ce premier patient.


Le titre de Carmat bondit en bourse

Le secret est bien gardé mais l’action de la jeune société Carmat, créée en 2008, a bondi d’un peu plus de 10% à l’annonce de la nouvelle implantation. Avant cela, à l’annonce du décès du premier patient, l’action avait chuté de 30%. Le cœur artificiel est l’aboutissement de 25 années de recherche. Le premier brevet sur le cœur artificiel déposé par le Professeur Alain Carpentier, co-fondateur de la société Carmat, en 1988. Rappelons que pour le moment, en raison de son poids (un peu moins d’un kilo) ainsi que de sa taille, le coeur est toujours essentiellement destiné aux hommes pour des questions de corpulence. Près d'une centaine de milliers de patients pourraient espérer être équipés de ce cœur, qui sera commercialisé environ 160 000 euros, rapporte le Figaro.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité