Publicité

QUESTION D'ACTU

Dépistage

Hépatite C : la Haute Autorité de Santé favorable aux tests rapides

Pour permettre un dépistage précoce et toucher des populations vulnérables, la Haute Autorité de Santé se prononce en faveur des tests rapides à orientation diagnostique (TROD). 

Hépatite C : la Haute Autorité de Santé favorable aux tests rapides A.ANGER/ZEPPELIN/SIPA

  • Publié 28.05.2014 à 07h00
  • |
  • |
  • |
  • |


En France, plus de 230 000 personnes souffrent d’hépatite C (VHC) et plus de la moitié ne ne le savent.  Depuis plusieurs semaines, l’Agence de Recherche sur le Sida et les hépatites virales (ANRS) et l’Association française pour l’étude du foie (AFEF) réclament la mise en place de tests rapides à orientation diagnostique (TROD) permettent un dépistage rapide de cette maladie (1). Dans un communiqué, la Haute Autorité de Santé (HAS) se prononce en faveur des TROD et de r mise en place de ces tests rapides.

Permettre aux personnes éloignées de pouvoir se faire dépister

Prise en charge tôt, une hépatite peut être contrôlée rapidement, ce qui réduit le risque de complications et de contaminations. Mais en France, l’activité de dépistage est insuffisante. Un malade sur deux ignore qu'il est porteur du virus.

Pour mettre fin à cette situation, l’HAS se dit favorable aux TROD qui pourront permettre de tester des personnes isolées du système de santé ou qui hésitent à franchir l'étape du dépistage. Les toxicomanes, les sans domiciles fixes et les personnes vulnérables pourront avoir un moyen rapide de savoir s'ils sont atteints par le VHC. S'ils se rendent à l'hôpital, « ils pourront se laisser convaincre par un dépistage faisable immédiatement et au résultat disponible rapidement », dit la Haute Autorité de Santé.

 

Pas un test de substitutions

Dans son communiqué, l’HAS insiste sur le fait que, en dépit de ses performances,  le TROD ne devienne pas le seul test pour dépister la maladie . Tout résultat positif devra être confirmé par le test de  référence Elisa. Un encadrement strict permettrait, en outre « de garantir l’accès un traitement adapté, la prise en charge des éventuelles comorbidités et de favoriser l’adoption de comportements de prévention pour limiter la transmission du VHC à autrui » selon la Haute Autorité de Santé.

 

Des médicaments efficaces 

Permettre un dépistage précoce de la maladie est important. En effet, les hépatites virales sont en chute et de mieux en mieux traitées. Un rapport, coordonné par le Pr Daniel Dhumeaux, souligne les progrès frappants des molécules disponibles. Elles ont atteint une efficacité telle que le taux de guérison des infections par le virus de l’hépatite C atteint 90%. Le traitement est court (3 mois) et accompagné de peu d’effets indésirables

(1) Les TROD fonctionnent à partir d'une goutte de sang prélevée par microponction du doigt (ou à partir d’un prélèvement de salive) et mise en contact avec des solutions réactives afin d’établir on non la présence d’anticorps dirigés contre le VHC..

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité