Publicité

QUESTION D'ACTU

Selon le dernier bulletin de l'Invs

Bronchiolite : les recours aux urgences augmentent

L'épidémie s'installe de manière variable en France, comme peuvent le constater les services d'urgence hospitaliers.

Bronchiolite : les recours aux urgences augmentent

  • Publié 22.11.2013 à 09h54
  • |
  • |
  • |
  • |


Les virus prennent aussi des congés ! En effet, après une pause pendant les vacances de la Toussaint, l'épidémie de bronchiolite revient en France. Selon le dernier bilan au 20 novembre de l'Institut de veille sanitaire, « la situation épidémiologique actuelle montre que le nombre de recours aux services d’urgence hospitaliers pour bronchiolite du nourrisson est de nouveau en augmentation. » Et comme chaque année, certaines régions sont plus touchées que d'autres.

L'épidémie commence fort dans le Nord
Tout d'abord, la bronchiolite s'installe visiblement dans le nord de la France. Le nombre de recours aux urgences hospitalières parmi les nourrissons de moins de deux ans y est en augmentation, marquant l'installation de l'épidémie saisonnière, selon des données publiées par le réseau Groupes Régionaux d'Observation de la Grippe (GROG). « L'épidémie de bronchiolite à VRS s'installe, surtout dans le Nord de la France », note ainsi le réseau de surveillance dans son point hebdomadaire.
Mais d'autres régions connaissent également des flambées. D'après le Réseau Bronchiolite Ile-de-France, le nombre de demandes de kinésithérapeutes pour des enfants de moins de 2 ans a augmenté de 22 % le week-end dernier par rapport au week-end précédent.

30 % des nourrissons touchés chaque année
Mais pas de panique pour les parents, car « l’évolution dans le temps du nombre de recours est similaire à ce qui a été observé au cours des dernières saisons épidémiques », ajoute toutefois l’InVS.
Chaque hiver, près de 30 % des enfants de moins de deux ans sont touchés par une bronchiolite. Alors, pour tenter de protéger au mieux vos enfants, l'Institut national de la prévention et d'éducation pour la santé insiste chaque année sur les conseils d'hygiène élémentaires pour limiter les risques de contamination : se laver régulièrement les mains, porter un masque chirurgical pour s'occuper d'un bébé et ne pas l'embrasser lorsqu'on est malade, se couvrir la bouche pour éternuer et tousser, et veiller à une aération correcte de la chambre tous les jours.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité