Publicité

QUESTION D'ACTU

Isabelle Adenot (Ordre des pharmaciens)

Médicaments : les ruptures de stock sont considérables

Avec le logiciel DP-rupture, l'Ordre des pharmaciens a listé 539 médicaments en difficulté d’approvisionnement. Ces ruptures de stock posent de vrais problèmes aux patients et officinaux.

Médicaments : les ruptures de stock sont considérables LYDIE/SIPA

  • Publié 14.11.2013 à 14h50
  • |
  • |
  • |
  • |


« Les difficultés d'approvisionnement des médicaments sont un problème qui malheureusement va devenir de plus en plus croissant. Ce phénomène mondial est très difficile à résoudre ». C'est le constat d'Isabelle Adenot, président de l'Ordre des pharmaciens, concernant les dernières ruptures de stocks constatées ces derniers jours par le logicilel pilote DP-rupture. Une expérience « concluante », selon elle. Contactée par pourquoidocteur, la présidente de l'Ordre explique l'intérêt dun tel dispositif.

539 médicaments manquants selon l'Ordre
Grâce au logiciel DP-rupture, l'Ordre des pharmaciens a comptabilisé 539 médicaments en difficulté d’approvisionnement. L'Agence du médicament (ANSM), pour sa part, ne recense que 45 spécialités manquantes. Pourquoi une telle différence? Pour dresser son bilan, l'Agence ne répertorie que les approvisionnements d’urgence et les déclarations liées à une rupture de stock de médicaments indispensables. 
A l'inverse, le DP-rupture utilisé par l'Ordre est un système d'alerte permettant aux pharmaciens de remonter au laboratoire ainsi qu'à l'ANSM les informations en instantané en cas de rupture dans leurs commandes. Il s'agit donc d'une photographie plus proche de la réalité. Mais le logiciel est aussi susceptible de répertorier des médicaments manquants pouvant être remplacés facilement en officine. 
Résultat, à chacun sa méthode, à chacun ses chiffres. Mais, d'après Isabelle Adenot, cette « bisbille » sur les chiffres ne change pas la donne. Pour la présidente de l'Ordre, le phénomène des ruptures de stock est « absolument considérable ».

Ecoutez Isabelle Adenot
président de l'Ordre des pharmaciens : « 539 médicaments sont concernés par des ruptures d'approvisionnement. C'est absolument considérable ! »


Une rupture de stock est toujours un problème pour le pharmacien
Tous ces médicaments en rupture de stock, répertoriés par l'Ordre, ne sont pas tous essentiels et la plupart peuvent, il est vrai, être remplacés par un produit d'une autre marque ou un générique. Mais ce problème n'est pas « anodin », selon la présidente de l'Ordre. Car la substitution qui s'en suit devient bien souvent un casse-tête pour les pharmaciens.
De plus, dans ces situations, les malades sont aussi désorientés par des substitutions qui ne sont plus motivées par la volonté de développer la vente de produits génériques. Selon l'ANSM, les médicaments du système nerveux (18 %), les anti-infectieux (17 %) et les anticancéreux (11 %) sont les classes les plus concernées.

Ecoutez Isabelle Adenot
 : « Une rupture de stock pose toujours problème. A la fois au patient, au pharmacien, et au prescripteur. Et même sur un médicament non indispensable... »


L'expérience du DP-rupture va être généralisée
Le DP-rupture est une expérience pilote menée dans 200 officines. Ce nouveau système d'alerte informatique permet aux pharmaciens de remonter, au laboratoire, ainsi qu'à l'ANSM, les informations en instantané en cas de rupture dans leurs commandes. Ce logiciel qu'utilise l'Ordre des pharmaciens a vu le jour « grâce à un partenariat avec toutes les autorités sanitaires et le ministère de la Santé », rappelle Isabelle Adenot. Et comme l'expérience est positive, pour l'Ordre, le dispositif va être prolongé en durée et étendu à d'autres officines. A terme, le DP-rupture devrait même être généralisé à toutes les pharmacies françaises.

Ecoutez Isabelle Adenot : « L'expérience du DP-rupture va être élargie. Et dans trois mois, le logiciel sera probablement généralisé à toutes les pharmacies de France...»


Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité