Publicité

QUESTION D'ACTU

Congrès de la Société française d'Otorhinolaryngologie

Sinusite : pas d’ibuprofène pour les enfants

Les ORL français appellent à ne pas utiliser les anti-inflammatoires en cas de sinusite de l’enfant. Ils pourraient provoquer des complications intracrâniennes graves.  

Sinusite : pas d’ibuprofène pour les enfants  DURAND FLORENCE/SIPA

  • Publié 15.10.2013 à 16h49
  • |
  • |
  • |
  • |


Bien que disponible en vente libre, l’ibuprofène ne devrait jamais être consommé par les enfants en cas de sinusite. C’est le constat dressé par les ORL français qui viennent de tenir leur congrès annuel. En effet, ce médicament de la famille des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) largement consommé en France, ne ferait pas bon ménage avec la sinusite fronto-ethmoïdale, un type de sinusite particulier accompagné de fièvre et de maux de tête. Dans cette situation, l’ibuprofène pourrait même engendrer des complications graves chez les enfants.

 

Des complications intracrâniennes graves

Lors d’une communication, le Pr Richard Nicollas, chef du service d'ORL pédiatrique et chirurgie cervico-faciale de l’hôpital de la Timone à Marseille a présenté les résultats d’une étude réalisée dans son service sur le sujet. 16 patients âgés en moyenne de 11,5 ans, atteints d’une sinusite fronto-ethmoïdale ont été observés et divisés en deux groupes. D’un côté, ceux qui avaient reçu de l’ibuprofène et de l’autre, ceux qui avaient pris un autre médicament.
Dans le groupe ibuprofène, 6 enfants ont ainsi présenté des complications. Il s’agissait notamment de cas de surinfections au niveau des sinus, mais l’un d’entre eux a même été victime d’une infection très grave au niveau de l’œil. A l’inverse, parmi les 10 patients qui n’avaient pas reçu d’ibuprofène, les auteurs de cette étude ne rapportent aucune complication.
Des résultats qui n’ont pas étonné les auteurs de cette enquête. Même si la notice de l'ibuprofène précise déjà qu’il peut favoriser la propagation des infections dans les tissus mous, ces spécialistes préfèrent rappeler que ce médicament est à bannir devant tout signe évocateur d’une sinusite chez l’enfant.  

 

Pas d’automédication

Chez l’enfant, la sinusite ethmoïdale peut faire suite, par exemple, à une rhino-pharyngite ou un rhume. Le signe extérieur le plus visible est généralement un gonflement de la racine du nez, entre les deux yeux ainsi qu’une fièvre importante (39 à 40 °C) et un écoulement nasal purulent. Ce type de sinusite entraîne également des douleurs oculaires ainsi que des maux de tête au niveau du front. Dans cette situation, les spécialistes recommandent donc de ne pas pratiquer l’automédication et de consulter rapidement un médecin qui mettra en place le traitement le plus adapté. Ils rappellent également que ce type d’infection chez l’enfant peut mener à une méningite, voire laisser des séquelles neurologiques.

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité