• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

La chronique du Docteur Lemoine

Ce matin, on « détoxe » !

C’est toujours un peu délicat de commencer l’année-santé par un constat annuellement renouvelé : deux réveillons, c’est au moins un de trop pour un organisme qui a compris – c’est une tendance très nette de ces vingt dernières années – que les banquets d’autrefois n’avaient plus raison d’exister. Un organisme qui, en revanche, reçoit des aliments de moins en moins naturels, au milieu d’un stress de plus en plus prégnant. Alors deux thèmes pour cette première chronique de l'année.

Ce matin, on « détoxe » ! AnuStudio / iStock

  • Publié le 01.01.2020 à 07h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Une urgence : l’état de malaise au réveil. Maux de tête, fatigue générale, vertiges… Et, pour les moins chanceux, nausées et parfois vomissements… Ce sont les effets secondaires de ce que l’on appelle prosaïquement la « gueule de bois ». Evitable, si au moment de vous coucher, vous aviez anticipé en prenant un comprimé de paracétamol – et non pas aspirine – ainsi qu’une grande bouteille d’eau fraîche, à boire dans les premières heures de la nuit. La gueule de bois n’est en fait qu’un gros mal de tête dû à la déshydratation. Donc quand on a trop bu, il faut boire... mais de l’eau. Cela vaut pour tous les dérapages de l’année à venir…

Ce matin, si vous n’avez pas pris ces précautions hier soir en vous couchant, il existe une session de rattrapage, avec le même médicament associé à votre breuvage préféré du matin. N’oubliez pas également de vous nourrir. Le malaise de la gueule de bois et de la consommation d’alcool en trop grande quantité, est aussi une hypoglycémie ; un gros manque de sucre, donc de combustible. Et pour ce « brunch » composé des restes de la veille, faites-vous encore plaisir. Les restrictions seront pour demain !

Autre sujet du matin : la phase très médiatique de « détox ».

Pour certains, pas de quartier,  cela consiste à jeûner… Jeûner, ce n’est pas un scoop pour votre organisme ; c’est même une situation que l’humain connaît malheureusement trop bien. Ce n’est donc pas un drame ! Quant à l’intérêt médical, cela fait très longtemps que les académiques et les tenants des médecines différentes s’affrontent, avec des arguments scientifiques qui n’apportent en fait jamais la preuve. Objectivement, on ne peut pas nier une certaine forme de bien-être, entre le deuxième et septième jour de jeûne. Cela s'accompagne fréquemment d'un niveau accru de vigilance, d'une amélioration de l'humeur, d'un sentiment subjectif de bien-être, et parfois d'euphorie. Pour le reste, rien n’est prouvé. Alors en dehors d’un ou deux jours de façon très occasionnelle – d’ailleurs chacun de nous a constaté que le corps le réclame après des abus –, je serais très réservé sur cette méthode.

On peut même penser que, dans un monde où depuis une cinquantaine d’années, l’opulence est à la mode, le corps ne dit pas non ; c’est d’ailleurs ce qui a donné naissance à ce que l’on appelle le régime « détox ». C’est le principe du décrassage… C’est certain que passer, une ou deux fois par an, par une période de quelques semaines où on fait tout bien, c’est-à-dire attention à ce que l’on mange et surtout en diminuant considérablement les quantités, en excluant les produits gras et l’alcool, c’est parfait.

Les vrais régimes détox sont moins long – pas plus d’une semaine et privilégient le tout bouillon de légumes – c’est mon préféré –, le tout fruit, et une journée de jeûne juste en buvant.
Il n’y a aucun problème médical à cela…

Certains préconisent le régime « 5-2 »  qui consiste à s’arrêter de manger deux jours par semaine et le reste du temps normalement. Ce n’est pas une bonne idée, pour la simple raison que c’est un régime détox dévoyé. Toutefois, deux jours de jeûne sur sept, c’est beaucoup, et on a tendance inconsciemment à récupérer les calories les 5 jours suivants. Le régime détox, il faut insister là-dessus, c’est une semaine maxi. Le 5-2, c’est sur plusieurs semaines… Et il porte bien son nom ce régime, mais avec une explication différente : on perd rapidement 2 kilos et on en reprend 5, en quelques semaines ! Tous ces régimes à la mode sont navrants…

Passez donc cette première journée de l’année en buvant beaucoup d’eau ou de soupe. Reposez-vous, car les bonnes résolutions, c’est pour demain. Je vous expliquerai pourquoi cela peut marcher, contrairement à ce que pensent ceux qui critiquent la démarche.

Abonnez-vous aux chroniques du Dr Jean-François Lemoine
@DrLemoine

 

 

 

 

 

 

 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité