Publicité

QUESTION D'ACTU

L'asthme ne fait pas bon ménage avec la propreté


  • Publié 06.02.2012 à 06h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Plusieurs études viennent de confirmer que trop d’hygiène peut être nocif pour la santé des enfants. Et notamment pour leurs poumons...

 

Oui, surprotéger ses enfants, en les faisant vivre dans un environnement ultra-propre, les expose à un risque d’asthme. Ce risque peut être multiplié par trois voire quatre. D’après les pneumologues qui étaient réunis en congrès à Lyon fin janvier, cette théorie, baptisée hypothèse hygiéniste, n’a plus rien d’une hypothèse.

 

Vous voulez dire que c’est confirmé mais comment cela est-ce possible ?

 

Oui, plusieurs études récentes confirment qu’une petite dose de saleté protège les enfants de l’asthme et des allergies. Par exemple, être né à la ferme réduit de plus de 50% le risque d’être asthmatique et de 75% celui d’être allergiques par rapport à un enfant né en ville. Alors, c’est vrai, cela peut paraître bizarre mais en fait, tout s’explique. Pour être capable de se défendre contre les agressions extérieures, il faut que notre organisme se fasse la main. Autrement dit, notre système immunitaire ne fait barrière aux virus que s’il a pu s’entraîner… sur des virus !

 

Mais, quand vous dîtes, trop d’hygiène nuit à la santé. « Trop », cela veut dire quoi concrètement ?

 

Il n’y a évidemment pas une dose minimale de saleté à respecter. Mais, les pneumologues estiment que les parents doivent simplement faire preuve de modération. Ceux qui s’inquiètent par exemple du fait que la crèche de leur enfant ressemble un peu à un bouillon de culture peuvent se rassurer. Des chercheurs allemands ont démontré que les enfants nés en Allemagne de l’Est étaient nettement moins allergiques que ceux nés de l’autre côté du mur. Et selon eux, c’est la fréquentation de la crèche… et donc des microbes qui les auraient protégés.

 

Si je comprends bien cécile, protéger nos enfants, c’est bien mais vouloir les mettre dans une bulle, non ?!

 

Exactement ! Ceci dit, certains spécialistes font le pari que dans 100 ans, les enfants seront habitués à vivre dans des environnements ultra-propres et que cela ne les rendra plus vulnérables vis à vis des allergies.

 

Mais, j’imagine que tous les microbes ne sont pas bons à croiser ?

 

Effectivement aujourd’hui, des recherches sont menées pour savoir quels sont précisément les micro-organismes qui protègent contre l’asthme sans provoquer une autre maladie. Cela pourrait permettre de mettre au point un vaccin à destination des enfants les plus fragiles.

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité