Publicité

QUESTION D'ACTU

Bouleversement hormonal

Ménopause : quels en sont les signes et comment mieux la vivre ?

Tournant majeur dans la vie d’une femme, la ménopause s’accompagne généralement de symptômes plus ou moins désagréables. Souvent appréhendée, parfois difficile à accepter, la ménopause peut toutefois se vivre avec sérénité.

Ménopause : quels en sont les signes et comment mieux la vivre ? Highwaystarz-Photography/iStock

  • Publié 27.12.2018 à 18h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Survenant généralement autour de cinquante ans, la ménopause constitue une étape importante dans la vie des femmes puisqu’elle signe la fin de la période où elles peuvent avoir des enfants : ses ovaires arrêtent de fonctionner suite à l’épuisement normal du stock de cellules reproductrices féminines, les "gamètes". 

Si elle est tant redoutée et même parfois difficile à accepter, c’est parce que la ménopause s’accompagne généralement de symptômes souvent désagréables. Bouffées de chaleur, sécheresse vaginale, troubles du sommeil, sautes d’humeur, prise de poids… Ces désagréments sont dus au bouleversement hormonal causés par l’arrêt du fonctionnement des ovaires. Ces derniers cessent de produire les deux hormones sexuelles responsables des cycles des règles, l’œstrogène et la progestérone.

Mais aussi désagréables soient-ils, ces symptômes ne sont pas une fatalité et peuvent être soulagés par un traitement médical ou un changement d’habitudes de vie.

Soulager les bouffées de chaleur

Aussi considérées comme un signe avant-coureur des changements hormonaux à venir, les bouffées de chaleur sont la principale gêne ressentie par les femmes ayant passé le cap de la ménopause. Et pour cause : imprévisibles, elles peuvent être gênantes à vivre au quotidien car elles entraînent rougeur et transpiration, et parfois même des vertiges et palpitations. Ces dérèglements ont pour origine l’hypothalamus, partie du cerveau contrôlant la régulation de la température du corps ainsi que l’horloge interne. Discrètes pour certaines femmes, les bouffées de chaleur peuvent aussi parfois se manifester 10 à 20 fois par jour ! Elles s’apparentent alors à un véritable calvaire.

Il ne faut alors pas hésiter à consulter son médecin, qui pourra prescrire un traitement adapté. En cas de troubles importants, il n’est pas rare de bénéficier d’un traitement hormonal substitutif (THS) qui peut, dans le meilleur des cas, faire disparaître jusqu’à 90% des bouffées de chaleur. Il est aussi possible de se tourner vers les traitements naturels, comme ceux élaborés à partir de soja.

Éviter la prise de poids

À partir de la ménopause, l’assimilation et la répartition des graisses s’effectuent différemment puisque le métabolisme de base ralentit et que le dérèglement des œstrogènes favorise la rétention d’eau. Certaines femmes ont alors tendance à prendre du poids. Plutôt que de se ruiner en produits minceur inefficaces, il est alors davantage conseillé de changer d’habitudes de vie en privilégiant une alimentation saine, riche en calcium (produits laitiers...) pour lutter contre la déminéralisation des os. Il est aussi recommandé de réduire les boissons trop chaudes et la nourriture épicée - déclencheurs de bouffées de chaleur - et de limiter la consommation d’alcool et d’aliments riches en sucre et gras pour réduire la prise de poids. Enfin, il est conseillé d’avoir une activité physique régulière.

Lutter contre la sécheresse vaginale

Pour de nombreuses femmes, ménopause rime avec sécheresse intime. Celle-ci peut provoquer une véritable gêne au quotidien, occasionnant des démangeaisons et brûlures pouvant entraver la sexualité. Il est conseillé de ne pas cacher ce trouble à son médecin : un traitement adapté (lubrifiant ou traitement hormonal) peut améliorer la lubrification intime et à retrouver du confort.

Il est aussi conseillé d’apporter un soin tout particulier à sa toilette intime en utilisant produits adaptés hydratants à pH neutre et non irritants. Il est aussi préférable de d’éviter de porter des vêtements trop serrés et de privilégier des matières comme le coton et la soie.

Il n’est pas non plus rare lors de la ménopause de voir sa libido diminuer. Le responsable en est la baisse des hormones féminines, qui s’accompagne chez certaines femmes d’une baisse d’estime de soi, d’un sentiment de mal-être et de ne plus être désirable. S’entretenir avec un psychologue de couple ou un sexologue peut être une bonne solution pour reprendre confiance en soi et en son couple.

Vaincre les troubles du sommeil

Les femmes en pleine ménopause ne sont pas rares à souffrir de troubles du sommeil. Sueurs nocturnes, réveils fréquents ou insomnie… Il existe fort heureusement des solutions pour retrouver un sommeil réparateur. Parmi celles fréquemment prescrites, le THS a fait ses preuves en diminuant considérablement les troubles du sommeil. D’autres traitements plus naturels comme la mélatonine peuvent aussi être envisagés.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité