Publicité

QUESTION D'ACTU

Risque d’épidémie

Dengue, chikungunya, Zika : le moustique Tigre est aussi présent en Ile-de-France et dans le Grand-Est

Chaque année, des cas de dengue ou de chikungunya importés sont signalés dans le sud de la France. Ils déclenchent des opérations de démoustication contre le moustique Tigre. Mais cet insecte, qui est le vecteur naturel de ces virus (et du Zika), est également présent en Ile-de-France et dans le Grand-Est.

Dengue, chikungunya, Zika : le moustique Tigre est aussi présent en Ile-de-France et dans le Grand-Est GordZam/istock

  • Publié 31.08.2018 à 09h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Récemment, un 2ème cas de dengue importée a été signalé dans la banlieue de Toulouse, chez un malade au retour d’un voyage en zone d’endémie. De même, dans le Tarn, une infection à Chikungunya a été diagnostiquée.

A chaque fois, des opérations de démoustication sont programmées. Elles visent le moustique Tigre (Aedes albopictus), qui est le vecteur naturel de la dengue, du chikungunya et du zika. Devant le risque de contamination du moustique en cas de piqûre du malade infecté, des opérations de démoustication sont programmées pour éviter que le virus ne soit transmis à d’autres personnes.

Le moustique Tigre est à Paris ou presque

Mais, avec le réchauffement climatique, cela peut arriver ailleurs : apparu en France en 2004, dans les Alpes-Maritimes, le moustique Tigre a progressivement 40 départements: il est désormais en présent en Ile-de-France et dans le Grand-Est.

Depuis le 20 novembre 2015, en effet, le Val-de-Marne (94) est classé au niveau 1 du plan national de lutte contre les maladies transmises par le moustique tigre. Cela signifie que des moustiques tigres actifs y sont implantés et actifs. Depuis le 25 novembre 2017, les Hauts-de-Seine (92) sont également passés au niveau 1 du plan, rejoignant 38 autres départements métropolitains dont ceux du Grand-Est.

Majorité de cas importés jusqu'ici

La dengue est en recrudescence cette année dans la zone Pacifique et en Asie. Certaines personnes qui voyagent dans ces pays peuvent contracter l’infection et la ramener en France.

Le moustique tigre, qui prolifère désormais dans près de la moitié des départements français, peut s’infecter lui-même en piquant une personne malade, porteuse du virus dans son sang, et peut transmettre la dengue à d’autres personnes dans le voisinage. Il peut en être de même du chikungunya et du zika.

La démoustication contre la transmission

Le moustique Tigre restant là où il est né et ne se déplaçant quasiment pas, il suffirait de faire une démoustication sur 150 mètres autour du foyer du malade pour prévenir la dissémination de l'infection. Les opérations de démoustication sont donc organisées dans un large périmètre autour du foyer du malade.

En théorie, c’est efficace mais il faut savoir que toutes les infections avec le virus de la dengue ne donnent pas de symptômes et qu’il est donc possible que le virus soit quand même transmis.

Un moustique des villes

Le moustique tigre est essentiellement urbain. Il préfère nettement la compagnie de l'homme.

Mais une fois installé dans une ville, il est pratiquement impossible de s’en débarrasser : les départements dans lesquels le moustique tigre est implanté et actif, c’est-à-dire durablement installé et se multipliant, sont classés au niveau 1 du plan national anti-dissémination du chikungunya, de la dengue et du Zika. A ce jour, aucun département classé au niveau 1 n’est redescendu au niveau 0.

Un moustique du jour et de la nuit

Aucun cas de transmission de virus par ce moustique n’a été observé en région Ile-de-France pour le moment mais, pour éviter ces infections virales nouvelles en France, il faut se protéger du moustique Tigre de début mai à fin novembre, qui est la période de circulation du virus.

Mais, avec ce moustique, il ne suffit pas de se protéger le soir : contrairement à la plupart des moustiques qui piquent uniquement le soir et la nuit, le moustique Tigre, tout comme les autres moustiques Aedes, pique le jour. Il est particulièrement actif en début de matinée et en fin d’après-midi.

Un moustique rayé et pointu

Le moustique Tigre est reconnaissable à son abdomen pointu, à des rayures… et à son agressivité. L’ensemble de la population peut participer à la surveillance de cette espèce afin de mieux connaître sa répartition. Il s'agit d'une action citoyenne permettant ainsi de compléter les actions mises en place.

Pour pouvoir signaler la présence d’un moustique tigre aux autorités sanitaires, il faut disposer d’une photo d’un moustique tigre ou d’un moustique dans un état permettant son identification et réaliser le signalement sur le portail de signalement du moustique Tigre.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité