Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude menée au Cambodge

Dengue : pourquoi les patients n'ont pas tous des symptômes

Les patients infectés par la dengue mais sans symptôme ont une réponse immunitaire spécifique. Aussi efficace, elle reste discrète.

Dengue : pourquoi les patients n'ont pas tous des symptômes mrfiza/epictura

  • Publié 25.09.2017 à 16h44
  • |
  • |
  • |
  • |


La dengue est une infection silencieuse. Au moins trois cas sur quatre ne provoquent pas de symptômes. Pourquoi ? Les chercheurs de l’Institut Pasteur – à Paris et au Cambodge – ont peut-être la réponse et la livrent dans Science Translational Medicine. Ils ont remarqué que le système immunitaire s’active différemment chez les patients asymptomatiques.

Comprendre les mécanismes d’une infection par le virus de la dengue présente le principal défi de la recherche. C’est, en effet, une étape essentielle au développement d’un vaccin préventif efficace. Afin de mieux appréhender la réponse immunitaire face au virus, les biologistes de l’Institut Pasteur ont donc prélevé le sérum plasmatique de 85 enfants vivant au Cambodge.

Certains de ces jeunes patients ont présenté des symptômes de l’infection, d’autres non. Et ces derniers présentent une réaction très spécifique. Leur organisme produit davantage de protéines signalant les antigènes – ce qui permet d’attaquer le virus. Mais l’activation immunitaire est extrêmement contrôlée. Les lymphocytes T et les anticorps sont réduits à leur strict minimum.

Un vaccin plus efficace

Dans la mesure où l’ampleur de la réponse immunitaire détermine la sévérité des symptômes, leur absence semble donc logique. Mais pour le directeur de l’unité de Génétique fonctionnelle des maladies infectieuses, ces résultats mènent plus loin.

« En explorant des patients infectés mais asymptomatiques, cette étude aide à comprendre les mécanismes qui permettent de ne pas développer les symptômes suite à une infection », explique Anavaj Sakuntabhai dans un communiqué. Et, pourquoi pas, mener à la mise en œuvre d’un vaccin préventif plus efficace.

A l’heure actuelle, un tel produit est disponible, mais il reste partiellement efficace. Son impact est limité sur certains sérotypes de la dengue – et il en existe quatre différents. Par ailleurs, agir sur la réponse immunitaire pourrait aboutir au développement d’un traitement spécifique. Pour l’heure, seul l’aspect symptomatique de la maladie est ciblé.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité