Publicité

QUESTION D'ACTU

Tabagisme

Sevrage tabagique : la cigarette électronique confirme son intérêt, même avec de la nicotine

Un nombre croissant d’études l’affirment : s’il est indispensable de cesser de fumer dès que possible, les cigarettes électroniques sont parmi les substituts nicotiniques les plus sûrs et les plus efficaces.

Sevrage tabagique : la cigarette électronique confirme son intérêt, même avec de la nicotine innovatedcaptures/epictura

  • Publié 15.01.2018 à 08h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Un nouvel article publié dans le prochain volume de la Revue annuelle de santé publique met l'accent sur les produits alternatifs à base de nicotine (les cigarettes électroniques notamment), qui font figure d’atout prometteur pour les personnes désireuses d'arrêter de fumer.
Comparé au vapotage, le tabagisme est beaucoup plus nocif et tue prématurément plus de la moitié des fumeurs. Lorsque les gens fument des cigarettes, ils consomment de la nicotine dans un mélange létal de monoxyde de carbone et de 70 produits chimiques cancérigènes connus.
Contrairement à ce que l’on peut croire, la nicotine n’est pas responsable des effets néfastes du tabagisme sur la santé. La fumée toxique inhalée est le principal coupable et est la principale cause des maladies et des décès liés au tabac.

Le vapotage contre la cigarette,

Alors que les substituts nicotiniques comme la gomme ou les patchs sont considérés comme les moins nocifs, les cigarettes électroniques connaissent une plus grande popularité. Le prix mais aussi l’attrait suscité expliquent leur succès.
Pour preuve, les cigarettes électroniques sont désormais utilisées plus souvent que les substituts nicotiniques lorsque les fumeurs tentent d'arrêter aux États-Unis et au Royaume-Uni. Le gouvernement américain prend note des preuves sur la réduction des dommages.
En juillet 2017, la Food and Drug Administration (FDA) a annoncé un changement majeur dans sa stratégie antitabac, y compris en réévaluant la hiérarchie des risques des différents constituants de la cigarette. « La nicotine, bien que nocive, n'est pas directement responsable du cancer, des maladies pulmonaires et des maladies cardiaques causés par le tabac qui tuent des centaines de milliers d'Américains chaque année », relativise le commissaire de la FDA, Scott Gottlieb.

L’étude conclut en ouvrant un horizon encourageant pour les e-cigarettes : « Les substituts nicotiniques pourraient perturber la domination de la cigarette sur 120 ans ».

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité