Publicité

QUESTION D'ACTU

Sevrage tabagique

La e-cigarette réduit le tabagisme sans conduire à l'arrêt

Les utilisateurs de cigarette électronique, ou « vapoteurs », ont tendance à réduire leur nombre de cigarettes. Mais beaucoup n’arrêtent pas de fumer pour autant. 

La e-cigarette réduit le tabagisme sans conduire à l'arrêt apid/Epictura

  • Publié 07.11.2017 à 16h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Arrivée sur le marché il y a une dizaine d’années, la cigarette électronique, ou e-cigarette, reste un mystère. Si des études scientifiques et médicales ont été faites à son sujet, il est encore impossible de savoir si, à long terme, elle est nocive ou bénéfique pour notre santé. 

Selon les résultats d’une étude publiée dans le Bulletin Epidémiologique Hebdomadaire de Santé publique France, elle permettrait, au moins, de réduire sa consommation de tabac. 

En route vers l’arrêt du tabac

L’étude porte sur un suivi durant six mois d’un échantillon d’environ 2000 personnes, entre 15 et 85 ans. Une grosse majorité fume des cigarettes exclusivement. Une minorité jongle entre cigarette et « vapotage » régulier. 

Au bout de six mois, les « fumeurs-vapoteurs » ont réduit de moitié leur nombre de cigarettes fumées par jour. Ils ont aussi plus tenté d’arrêter de fumer.

Un bilan qui correspond à l’avis publié par le Haut Conseil de la Santé Publique l’année dernière, dans lequel il présente la e-cigarette comme un « outil d’aide à l’arrêt du tabac pour les personnes désireuses de sortir du tabagisme » et comme un « mode de réduction des risques du tabac en usage exclusif ».

Pas d’arrêt du tabac chez certains

Cependant, il faut noter que selon l’étude de Santé Publique France, les personnes qui ont le plus réduit leur consommation de cigarettes grâce à la cigarette électronique étaient de gros fumeurs avant.

Ou bien, au contraire, ils avaient un faible niveau de dépendance à la nicotine. Ceux qui ont arrêté de fumer pendant le suivi estiment tout de même que c’est grâce à la e-cigarette.

Ne pas se contenter de réduire 

Pour certains fumeurs, réduire seulement leur consommation de cigarettes est suffisant. Parfois pour des raisons économiques, parfois pour des raisons de santé : améliore leur état respiratoire et ne plus être essouflé.

Mais selon le corps scientifique, cela est encore loin de l’effet bénéfique d’un arrêt total du tabac. Le niveau de risque reste considérablement élevé : dès la première cigarette, les facteurs de la coagulation sont modifiés et le risque cardiovasculaire existe.

Seule solution alors pour éviter les risques de santé liée au tabac : arrêter totalement. Avec de la volonté et, à terme, sans cigarette électronique.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité