Publicité

QUESTION D'ACTU

Nitrosamines

E-cigarette : moins de produits toxiques décelés dans le corps

Les utilisateurs d'e-cigarettes qui ont arrêté de fumer ont fortement réduit les concentrations de certains cancérogènes et produits toxiques dans leur corps. 

E-cigarette : moins de produits toxiques décelés dans le corps 5pix/leszekglasner

  • Publié 08.02.2017 à 19h21
  • |
  • |
  • |
  • |


Les fumeurs qui arrêtent le tabac et le remplacent par l'e-cigarette rencontrent des bénéfices. Une étude sur les effets à long terme des deux produits vient en effet de révéler que les ex-accros au tabac qui ont complètement remplacé les cigarettes classiques par des vapoteuses ont vu nettement diminuer les concentrations de certains produits chimiques cancérogènes dans leur corps par rapport à ceux qui ont continué à fumer. Ces résultats inédits ont été publiés dans la revue Annals of Internal Medicine.

Pour parvenir à cette conclusion, une équipe de recherche internationale a suivi pendant plusieurs mois 181 personnes réparties en 5 groupes : des fumeurs de cigarettes classiques, des anciens fumeurs devenus vapoteurs, des anciens fumeurs utilisant des substituts nicotiniques, des fumeurs qui utilisent aussi des cigarettes électroniques, des fumeurs qui utilisent aussi des substituts nicotiniques.

Moins de produits chimiques toxiques 

Les participants ont fourni des échantillons de salive et d'urine. Les substances recherchées par les scientifiques étaient multiples. Parmi elles, on trouve les nitrosamines (cancérogènes), la nicotine, ainsi que d'autres composés volatiles organiques jugés dangereux pour la santé.

Et les résultats sont sans appel. Les chercheurs rapportent des niveaux significativement plus faibles de produits chimiques toxiques et de substances cancérigènes dans les échantillons des anciens fumeurs passés aux cigarettes électroniques ou à la thérapie de substitution nicotinique (patchs...) comparés aux fumeurs actuels. L’usage combiné tabac/e-cigarette reste pour sa part logiquement associé à des niveaux très élevés de toxines et de carcinogènes.

Des taux de nicotine identiques 

Plus en détails, l'écart le plus impressionnant concerne surtout le taux de nitrosamines spécifiques du tabac. Ces substances cancérogènes sont notamment impliquées dans le développement du cancer du poumon. Les niveaux retrouvés ont été réduits de 97 % chez les vapoteurs exclusifs par rapport aux fumeurs. Enfin, les niveaux de nicotine dans les échantillons d'urine étaient quasi similaires dans tous les groupes.

Selon les auteurs, ces résultats confirment que les cigarettes électroniques, comme les autres substituts de nicotine, sont beaucoup plus sûres que les cigarettes classiques. Les auteurs mettent néanmoins en garde les utilisateurs, en martelant qu'ils doivent arrêter de fumer complètement pour obtenir des avantages pour leur santé. 

Des résultats à confirmer 

Principal auteur de l'étude, le Dr Lion Shabab va même jusqu'à dire : « Nous avons mis en évidence que les taux de substances chimiques retrouvés dans l'organisme sont considérablement plus faibles que ceux suggérés par les simulations de précédentes études. Cela signifie que certains doutes sur la sécurité de la cigarette électronique pourraient être faux ».  

« Comprendre et communiquer sur les avantages des substituts de nicotine, tels que les cigarettes électroniques, est une étape importante en termes de réduction du nombre de décès liés au tabagisme », se réjouit ainsi Alison Cox, du Cancer Research UK. Face au nombre réduit de participants (181), il faut raison garder soulignent d'autres imminents chercheurs. 

(1) Les chercheurs de l’University College London, du Roswell Park Cancer Institute et des Centers for Disease Control and Prevention (CDC). 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité