Publicité

QUESTION D'ACTU

Transfusion

Drone : un transport sûr pour les produits sanguins

Les drones sont capables de transporter vers les hôpitaux des produits sanguins pendant près de 30 minutes tout en maintenant la chaîne du froid. 

Drone : un transport sûr pour les produits sanguins Capture d'écran vidéo Viméo

  • Publié 08.12.2016 à 14h06
  • |
  • |
  • |
  • |


Les drones peuvent transporter en toute sécurité les produits sanguins aux hôpitaux sans que leur qualité ne soit dégradée, assure une équipe de recherche de l’université Johns-Hopkins à Baltimore (Etats-Unis) dans une étude parue dans Transfusion. C’est la première fois que des chercheurs démontrent que ces objets volants peuvent assurer le parcours des poches de sang en respectant la chaîne du froid.

« Dans les zones rurales touchées par le manque d’accès aux cliniques de proximité, ou l’absence d’infrastructures de collecte de sang et de transport, les drones se présentent comme des alternatives idéales, souligne Timothy Amukele, responsable des travaux. Ils peuvent également améliorer la distribution du sang dans les centres urbains ». Avec son équipe, il travaille depuis plusieurs années sur le transport sanitaire par drone. En juillet dernier, ils avaient déjà montré que ces appareils sans pilote pouvaient apporter des prélèvements à analyser au laboratoire en maintenant leur intégrité.


Des conditions de transports optimales

Pour leurs nouveaux travaux, les chercheurs américains se sont penchés sur le transport de grandes quantités de produits sanguins dédiés à la transfusion. Un domaine relativement compliqué, du fait de la fragilité des composants sanguins, de leur durée de vie courte et les conditions spécifique de transport. Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le sang doit être conservé à une température ne dépassant pas 4 °C à partir du prélèvement jusqu’à la transfusion.

Aussi, les chercheurs ont-ils placé 6 unités de globules rouges, 6 unités de plaquettes et 6 unités de plasma dans une boîte réfrigérée utilisée habituellement pour transporter ces produits. Tous ces composants ont été préalablement empaquetés dans des glaciaires. Lors de chaque test, le drone a parcouru entre 13 et 30 kilomètres dans des zones non habitées et volé à plus de 100 mètres au-dessus du sol.

De retour au sol, les différents produits transportés ont ensuite été examinés au laboratoire de l’hôpital Johns-Hopkins. Ces analyses révèlent que les globules rouges et les plaquettes n’ont pas subi de dommages empêchant une transfusion. Le plasma était également intact, signe que la chaîne du froid a été respectée. Des résultats encourageants pour l’avenir, selon l’équipe de recherche. « Dans le futur, sur le lieu d’un accident, nous pourrons tester rapidement le groupe sanguin des victimes et demander l’envoi immédiat de poches de sang », imagine Timothy Amukele.


Transporter des médicament ou des vaccins

D'autres équipes et entreprises s'intéressent également au drone pour transporter des médicaments ou des vaccins, que ce soit dans les régions reculées du monde, comme en Afrique ou aux Etats-Unis. Un nouveau moyen de distribution qui pourrait grandement améliorer la qualité de vie et l'état de santé des populations. Une étude a notamment montré que le transport de vaccins par drone pourrait faire progresser la couverture vaccinale des pays pauvres. Celle-ci pourrait passer de 60 à 96 %, soit presqu’autant qu’en France.  

 

Drone Transport of Blood Products from Medical Drones on Vimeo.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité