Publicité

QUESTION D'ACTU

Dentaire, optique, opération

Un crédit pas cher pour des soins coûteux

Connu pour le prêt sur gage, la banque du crédit municipal de Paris (CMP) lance un nouveau prêt à taux réduit et fixe spécifiquement dédié aux dépenses de santé. 

Un crédit pas cher pour des soins coûteux JACQUEMART/ISOPIX/SIPA

  • Publié 03.01.2013 à 07h23
  • |
  • |
  • |
  • |


Un implant dentaire hors de prix à poser, une intervention chirurgicale à réaliser en urgence avec de larges dépassements d’honoraires, des lunettes qu’il faut changer… Ce sont les soins de santé qui mettent à mal le porte-monnaie des Français. Beaucoup doivent même renoncer à ces soins coûteux.  Chez certains, c’est parfois une opération urgente qui les fait entrer dans la spirale du surendettement.
D’après une étude récente, 27% des Français ont déjà eu recours à un crédit pour se soigner. Le plus souvent, il s’agissait d’un crédit à la consommation avec un taux pouvant atteindre 19,6%.
Depuis le 2 janvier 2013, la Banque du Crédit Municipal de Paris propose un nouveau prêt santé pour lutter contre ce phénomène de surendettement. 

Ecoutez Emmanuel Bouriez, directeur général adjoint de CMP Banque : « Ce prêt s’adresse à des personnes fragilisées financièrement, avec des frais médicaux qui quelquefois dépassent largement un mois de salaire. »



Depuis hier, l’institution bancaire de « Ma tante » propose donc des prêts allant de 400 à 3.000 euros, sans recourir au dépôt d'objet en garantie, avec un taux fixe et unique de 2,95%. Les remboursements s’échelonnent sur 6 à 36 mois maximum.
Ouvert à tous, ce crédit peut être accordé en 48 heures aux demandeurs après étude de leur situation particulière, pour financer par exemple l'achat de prothèse dentaire ou encore des frais d'orthodontie ou d'optique.
« Il peut être souscrit soit par téléphone, soit physiquement lors d’un rendez-vous dans l’une de nos agences en Ile de France. Ce sont les mêmes conseillers, que ce soit sur place ou par téléphone, ils ont donc la même analyse. Car c’est aussi un savoir faire de notre maison, que d’évaluer la mise en place d’un crédit sans déstabiliser le budget », ajoute Emmanuel Bourriez.

 

Ecoutez Emmanuel Bouriez : « Il faut évidemment justifier avec un devis que c’est pour une dépense de santé. On demande aussi un certain nombre d’informations personnelles... »


 

Plusieurs dizaines de dossiers sont actuellement en cours de traitement, les montants moyens demandés par les clients sont aux alentours de 2600 euros. Dans la majorité des cas, ces demandes de prêt concernent les soins dentaires ou d’optiques, mais quelques demandes sont également formulées pour payer des dépassements d’honoraires trop importants sur une intervention urgente et indispensable. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité