>
>
Entorse de cheville : la négliger conduit à l’instabilité de l'articulation

Entorse de cheville : la négliger conduit à l’instabilité de l'articulation

Publié le 24.08.2015
Mise à jour 23.10.2015
Entorse de cheville : la négliger conduit à l’instabilité de l'articulation
© 123RF-maridav

Les entorses de la cheville et les douleurs concernent dans l’immense majorité des cas le ligament latéral externe de la cheville. Le traitement dépend de l’étendue et de la gravité des lésions et leur évaluation est donc primordiale. Mal traitée, une entorse peut évoluer vers une cheville instable et douloureuse, voire une arthrose.

Entorse de cheville : COMPRENDRE

Des mots pour les maux

Une entorse de cheville correspond le plus souvent à une élongation (un étirement) des ligaments stabilisateurs externes de la cheville.
L’étirement s’accompagne généralement d’un gonflement de la cheville qui correspond à un œdème.
Si l’entorse est plus grave, la lésion du ligament peut aller jusqu’à la déchirure (rupture) et un « bleu » (ou un hématome) apparaît en plus de l’œdème. C’est ce que les médecins appellent une ecchymose.
Dans certaines entorses graves, il peut s’associer une fracture, généralement au niveau des insertions des ligaments sur l’os (arrachement) ou au niveau des parois de l’articulation de la cheville (malléole).

Qu'est-ce qu'une entorse de la cheville ?

Une entorse est un étirement ou un déchirement d’un ou plusieurs ligaments de la cheville.
La plupart des entorses de cheville se produisent après une torsion du pied en « inversion » (mouvement brutal de torsion du pied vers l'intérieur), par exemple lors d’un faux-pas.
Certaines entorses, plus rares, résultent d'un traumatisme violent au cours d’une activité sportive ou d’un accident et peuvent toucher d'autres ligaments de la cheville et même s'accompagner de fractures ou d’arrachements osseux.
Les enfants, les adolescents et les sportifs sont les plus à risques de se faire une entorse de la cheville.

Pourquoi se fait-on une entorse de cheville ?

De nombreux mécanismes peuvent conduire à une entorse mais le plus classique est le mécanisme dit en « inversion » du pied.
Cette inversion survient lors d'une réception de saut, lors d’un faux-pas ou en courant. Elle consiste en une torsion du pied vers l'intérieur avec le reste de la jambe qui part vers l'extérieur et étire les ligaments de la face externe de la cheville.
Une entorse de la cheville peut être favorisée par un problème articulaire préexistant (dont une instabilité secondaire à une entorse antérieure de la même cheville), un mauvais échauffement, un terrain de sport mal entretenu ou irrégulier ou un chaussage inadapté (mauvais appui ou talons hauts).

Comment évalue-t-on la gravité d’une entorse de cheville ?

L’évaluation de la gravité d’une entorse est fondamentale car c’est cette évaluation qui guidera le traitement. Les médecins utilisent plusieurs classifications de la gravité d’une entorse de cheville, mais la plus simple se base sur l’étendue des lésions ligamentaires :
- L'entorse bénigne correspond à un simple étirement du faisceau antérieur du ligament latéral externe, sans rupture, ni arrachement.
Les douleurs et les gonflements sont variables.
- L'entorse moyenne correspond à une déchirure (ou rupture) du faisceau antérieur du ligament latéral externe.
Une douleur gène l’appui sur la cheville. Celle-ci est gonflée et un hématome (« ecchymose ») apparaît de façon précoce à la face externe du pied, signe du saignement du ligament lors de la déchirure.
A l’examen, l’articulation de la cheville se tord excessivement par rapport au côté opposé puisqu’elle n’est pas aussi bien retenue par le ligament.
- L'entorse grave correspond à une rupture totale des deux faisceaux antérieur et moyen, voire la totalité du ligament latéral externe.
La crainte est la coexistence de lésions associées comme des fractures des os de la cheville, des lésions du cartilage de l’articulation (« lésions ostéochondrales »), voire des lésions des os et des ligaments de l’arrière pied.
L’entorse grave entraîne une instabilité marquée de la cheville, une perte temporaire quasi complète de sa mobilité, un gonflement avec une ecchymose et une douleur prononcée à la pression.

DIAGNOSTIC >>
Sur le même sujet :
Nous les femmes
Fermer X
NEWSLETTER
Recevez toutes les semaines les meilleures infos santé
je m'inscris
je suis déja inscrit