>
>
Cancers du nez, de la bouche et de la gorge : trop de tabac et d'alcool
Cancers du nez, de la bouche et de la gorge : trop de tabac et d'alcool
Publié le 09.12.2018
Mots-clés :
Cancers du nez, de la bouche et de la gorge : trop de tabac et d'alcool
Stefano_Carnevali/iStock

Cancers du nez de la bouche et de la gorge : TRAITEMENT

Quel est le traitement ?

Trois modes de traitement peuvent être proposés pour soigner un cancer des VADS : la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie. Ils sont réalisés séparément ou en association. Le traitement dépend du type de la tumeur, de sa taille, de sa localisation et de l’état de santé du malade.
• La chirurgie est le traitement principal. Elle permet d’enlever la tumeur, si possible en totalité, et de l’analyser avec précision.
Parfois, le chirurgien est contraint d’enlever une partie ou la totalité de pharynx ou du larynx, cordes vocales comprises. Ces interventions peuvent entraîner des séquelles temporaires ou définitives concernant les fonctions de la parole, la respiration et la déglutition.
Parfois, le chirurgien a recours à une « trachéotomie » (ouverture de la trachée à la base du cou pour permettre la respiration) transitoire ou définitive. Il peut également pratiquer une « gastrostomie », c’est-à-dire la mise en place provisoire d’une sonde reliant l’estomac à la peau pour garantir un apport alimentaire satisfaisant.
• La radiothérapie et la chimiothérapie sont souvent utilisées en complément de la chirurgie. Leur but est d’éliminer les cellules cancéreuses restant après la chirurgie pour éviter les récidives.
La « curiethérapie » est une technique de radiothérapie locale en continu par des implants radioactifs introduits dans la tumeur qui peut être utilisée pour certains cancers des VADS.
La chimiothérapie nécessite la mise en place sous la peau d’une « chambre implantable » dans laquelle le médicament est injecté : sels de platine, 5-FU (fluoro-uracile), docétaxel et méthotrexate sont les médicaments chimiothérapeutiques les plus utilisés.
Depuis quelques années, des « thérapies ciblées » ont été mises au point, c’est-à-dire des médicaments attachés à des anticorps qui vont se fixer directement sur les cellules cancéreuses pour les détruire : c’est la « vectorisation ». Le cétuximab est un anticorps qui appartient à cette nouvelle classe de médicament.
Dans tous les cas, l'arrêt de la consommation de tabac et d'alcool est indispensable.
Le traitement des maladies associées et les soins de support font partie de la prise en charge de la maladie.

Qu’est-ce qu’une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) ?

La stratégie de traitement d’un cancer n’est pas mise au point par un seul médecin, elle est décidée de façon collégiale au cours d’une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) pendant laquelle plusieurs médecins de spécialités différentes déterminent en commun les meilleures solutions de traitement pour chaque malade. Cette réunion regroupe généralement un chirurgien ORL, un oncologue, un radiologue et un anatomopathologiste.

<< DIAGNOSTIC
VIVRE AVEC >>
Sur le même sujet :