Publicité

QUESTION D'ACTU

1 mort et 8 cas suspects

Virus de Marburg : un « cousin » d'Ebola en Ouganda

En Ouganda, huit personnes sous soupçonnées d'avoir contracté le virus de Marburg. Un homme est décédé fin septembre de cette fièvre qui appartient à la même famille qu'Ebola. 

Virus de Marburg : un « cousin » d'Ebola en Ouganda AP/SIPA

  • Publié 08.10.2014 à 09h33
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors qu’Ebola a déjà fait plus de 2500 morts en Afrique, un virus de la même famille menace un autre pays du continent. En Ouganda, un homme de 30 ans est décédé le 28 septembre dans la ville de Kampala du virus de Marburg. Huit personnes ayant été en contact avec le défunt sont susceptibles d’être touchées. « Des mesures sont en train d’être prises pour placer ses cas suspects en quarantaine en cas de prévention », a annoncé le ministère de la Santé ougandais.


Des symptômes et un mode de transmission identiques
Comme Ebola, le virus peut être mortel et se manifeste par des diarrhées, une forte fièvre, des vomissements et des hémorragies. Il se transmet par contact avec les fluides corporels (sang, selles, urine, sueur, salive, vomissures, sperme) d’une personne contaminée. Tout comme son « cousin », la période d’incubation de Marburg est de 2 à 21 jours. Il y a tout juste deux ans, le virus a fait une dizaine de morts en Ouganda sur une vingtaine de cas confirmés.


  Comme l’a expliqué Sylvain Baize, directeur du centre national de référence des fièvres hémorragiques à Lyon au Figaro Santé en août dernier «  il existe des petites différences génétiques entre les deux virus. » Mais il est impossible de différencier le virus de Marburg de celui d’Ebola sans test spécifique. Selon l’OMS, le taux de létalité de la fièvre de Marburg varie de 25 à 80 % en fonction des épidémies, alors que celui d’Ebola varie de 25 à 90 %.

 Le virus de Marburg serait donc potentiellement un peu moins dangereux qu’Ebola. En août dernier, des chercheurs américains ont découvert qu’un nouveau traitement génétique avait permis de guérir des singes infectés par ce virus. Ces derniers ont alors affirmé que cela ouvrait la voie à des vaccins et des thérapies efficaces.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !
Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité