Publicité

QUESTION D'ACTU

Diagnostic

Autisme : une consultation de dépistage désormais remboursée

Afin de mieux diagnostiquer d'éventuel cas d'autisme, l’Assurance-maladie rembourse désormais une consultation médicale longue avec un médecin généraliste ou un pédiatre. 

Autisme : une consultation de dépistage désormais remboursée KatarzynaBialasiewicz / istock.

  • Publié 22.02.2019 à 20h32
  • |
  • |
  • |
  • |


"Depuis le 11 février 2019, en cas de suspicion d’autisme chez un enfant, les médecins généralistes et les pédiatres ont la possibilité de réaliser une consultation longue, remboursée 60 euros", a indiqué jeudi 21 février le secrétariat d’Etat chargé des personnes handicapées. L’idée est d’améliorer le repérage et la prise en charge précoce des enfants concernés.

"Orienter au plus vite"

"L’objectif de cette consultation est d’accompagner l’enfant et sa famille dans cette démarche diagnostique, de l’orienter au plus vite, si nécessaire, vers une structure capable de réaliser un bilan complet", explique encore Claire Compagnon, déléguée interministérielle à la stratégie nationale pour l’autisme. Ce bilan vise "à confirmer le diagnostic et à mettre en œuvre les interventions nécessaires à l’enfant".

Difficile à diagnostiquer, l’autisme est un trouble chronique appartenant aux "Troubles du Spectre Autistique" (ou « TSA ») qui sont caractérisés par des altérations qualitatives des interactions sociales, des problèmes de communication (langage et communication non verbale), ainsi que par des troubles du comportement correspondant à un répertoire d’intérêts et d’activités restreint, stéréotypé et répétitif. Le handicap associé est variable, allant de léger à sévère. Il est presque toujours associé à des difficultés d’apprentissage.

L'autisme est diagnostiqué en moyenne entre 3 et 5 ans

Ces dernières années, la fréquence de l’autisme augmente de façon continue dans le monde entier. Depuis les années 2000, elle est passée de 5 enfants pour 10 000 à un enfant sur 100, au point que certains spécialistes parlent d’une "épidémie". En France, l’autisme est diagnostiqué en moyenne entre 3 et 5 ans, soit trop tardivement, selon la Haute Autorité de Santé.

"Le rôle des médecins dits « de première ligne », qui sont en contact régulier avec l’enfant dès son plus jeune âge, est crucial pour parvenir à identifier précocement les troubles du spectre de l’autisme et agir efficacement sur le développement de l’enfant", insiste le Secrétariat d’Etat chargé des personnes handicapées.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité